Des créateurs de changement d’Afrique de l’Ouest célébrés à Dakar

0
174

Faire entendre les voix des communautés marginalisées est la mission que se sont donnée les 10 boursiers de la première cohorte du programme Impact West Africa Fellowship, qui ont été honorés ce vendredi à Dakar.

Malgré les défis socio-économiques et sécuritaires persistants en Afrique de l’Ouest, une nouvelle génération de leaders émergents s’engage résolument pour un avenir meilleur. C’est ce que célèbre la cérémonie de clôture du programme Impact West Africa Fellowship, organisée ce vendredi 7 juin 2024 à Dakar par l’agence de plaidoyer Niyel et la Fondation Aspen.

Pendant 9 mois, 10 boursiers venus du Sénégal, Niger, Burkina Faso, Ghana, Nigeria, Gambie, Sierra Leone et Côte d’Ivoire ont suivi une formation intensive sur les techniques de plaidoyer, avant de défendre leurs projets novateurs devant un jury de potentiels bailleurs.

« Aujourd’hui, vous allez entendre l’histoire de personnes comme vous et moi qui ont travaillé dur, ont perdu espoir en cours de route, se sont ressaisies et ont surmonté des échecs. Vous allez voir à quel point ils sont déterminés à changer les choses », a expliqué Laetitia Sadiya Badolo, Directrice du plaidoyer chez Niyel.

Parmi eux, la Nigériane Mojirayo Ougunlana a plaidé pour une meilleure connaissance du droit numérique par les juges afin de mieux protéger les libertés en ligne. « Nous voulons un monde où les journalistes seront libres de s’exprimer et d’être compris », a-t-elle déclaré, présentant ses différentes initiatives dans ce sens.

De la Sierra Leone, Abdul Rahman Koroma milite pour une application effective de la loi de 2013 sur l’inclusion des personnes handicapées. « Il faut que les personnes en situation de handicap soient plus respectées à travers une meilleure prise en charge pour une gouvernance inclusive », a plaidé le directeur du Centre pour l’autonomisation socio-économique.

La Gambienne Fatou Ndow s’est pour sa part attelée à la santé reproductive des jeunes, en impliquant davantage les réseaux associatifs dans la gestion de cette problématique sensible. « Veiller à une meilleure prise en charge de la reproduction chez les jeunes » est l’objectif de son mouvement novateur.

« Leur histoire est complexe et inspirante. Ils servent la santé, l’environnement, les personnes en situation de handicap et les populations défavorisées », a salué Laetitia Badolo. Des voix trop souvent ignorées que le programme Impact West Africa Fellowship, financé par les fondations Aspen et Bill & Melinda Gates, entend porter sur la scène régionale.

« Nous aspirons à un grand impact local, à des partenariats stratégiques et à des programmes innovants. Nous catalysons un changement transformateur qui ne laisse personne de côté », a rappelé Sylvia Kalley, directrice associée des bourses chez Aspen Global Innovators, à l’origine de cette initiative pionnière centrée sur l’Afrique de l’Ouest.

Véritable tremplin pour une nouvelle génération d’activistes, le programme, qui recrute actuellement sa deuxième cohorte, fait la fierté de ses fondateurs. « Ce n’est que le début d’une nouvelle aventure. Nous nous engageons à faciliter le changement et à créer effectivement des changements », a conclu Laetitia Badolo sous les applaudissements nourris des participants.

APA

Leave a reply