Désaffiliation de centrale syndicale : le SUTSAS quitte l’unsas de Mademba Sock

0
1402

Le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (SUTSAS) se démarque de sa centrale syndicale mère, l’unsas, dirigée par Mademba Sock.  Le Comité exécutif national (CEN) a donné mandat au Bureau exécutif national (BEN) de se désaffilier et créer les conditions de la réalisation d’une nouvelle centrale syndicale ou de former un pôle combatif avec la FGTS-B  de Sidya Ndiaye. Dans une résolution du SUTSAS, ledit syndicat a justifié cette décision par la lutte et le bilan d’And Gueusseum, devant «l’inertie» des centrales traditionnelles face aux «agressions» de la tutelle. Et le Sutsas d’énumérer à la pelle les raisons qui motivent son départ de la centrale de Mody Guiro, qui s’est figée face à « ces accords à incidence financière qui ne sont pas à ce jour appliqués à tous les ayants droit ; les agressions morales dont sont victimes de nombreux agents de santé et d’action sociale ; le fait que le ministre de la Santé et de l’Action sociale participe à cette agression par des décisions provocatrices et partisanes notamment à l’hôpital régional de Ourossogui » Alors même que « le pôle And Gueusseum, sous la présidence du camarade Mballo Dia Thiam, s’est distingué depuis octobre 2017 par sa combativité en lieu et place des centrales syndicales traditionnelles et que la donnée nouvelle que constitue la jonction des luttes ITCTS/ASAS est un crédit de plus accordé par les travailleurs à l’unité et la lutte ». Les acteurs ont aussi lancé un appel au Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES) à une collaboration franche et sincère pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de toutes les catégories socio-professionnelles du secteur de la Santé et de l’Action sociale. Aussi demandent-ils d’intensifier la présente lutte pour l’application, dans la globalité, des deux protocoles et la remise de Monsieur Sano dans ses fonctions de Chef de Service des Soins Infirmiers (CSSI). «Nous déclarons le Dr Ousmane Gueye, directeur de l’hôpital régional de Ourossogui, Persona non grata, le CEN rend aussi le Dr Marie Khémesse Ngom, ministre de la Santé et de l’Action sociale, l’unique responsable du réchauffement du climat social déjà délétère et décide d’imprimer à cette lutte un caractère national», ont déclaré les camarades de Mballo Dia Thiam.

Et de dénoncer : «par des déclarations au niveau de toutes les unions régionales et au BEN pour répondre aux notes d’affectation arbitraires des camarades Amadou Lamine Sano et Youssoupha Diop dans des points de presse».

Denise ZAROUR MEDANG

 

 

 

Leave a reply