Désenclavement du Diéri: les travaux de construction de 2 routes lancés à Podor

0
396

(APS) – Le ministre de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye, a procédé, lundi, au lancement des travaux de la route Boké Dialloubé-Linguère et celle reliant Ndioum à Linguère, pour désenclaver la zone du Diéri des régions de Saint-Louis et Louga (nord), a constaté l’APS.

M. Ndiaye représentait le ministre des Infrastructures, de l’Equipement et du Désenclavement à cette manifestation tenue en présence de l’adjoint du préfet de Podor et des maires de Boké Dialloubé et de Ndioum.

Les deux infrastructures d’un coût global de 36 milliards de CFA entrent dans le cadre du Programme spécial de désenclavement (PSD).

Ces routes vont ‘’faciliter l’accès aux services et équipements sociaux de base’’ pour les populations de la zone traversée, a expliqué Aly Ngouille Ndiaye, par ailleurs maire de Linguère.

Elles vont contribuer ‘’grandement’’ aux échanges économiques et à la mobilité entre le Nord du pays ‘’à fort potentiel agricole’’ (comme l’Ile à Morphil), au Ferlo, une zone à vocation pastorale et le Bassin arachidier, a-t-il souligné

La route Ndioum-Linguère, d’un ‘’linéaire de 110 Kilomètres pour un coût de 27 milliards‘’ sera inscrite dans un axe d’interconnexion entre les RN1 à partir de Koungheul, la RN2  à partir de Pété (Podor) et la RN3 à Loumbel Lana (Linguère)

« C’est la première fois qu’une route part du Nord du pays pour desservir la zone sylvopastorale. En plus, elle sera bitumée’’, a fait remarquer le maire de Boké Dialloubé, Abdoulaye Daouda Diallo, faisant allusion à la route qui part de sa commune jusqu’à Linguère.

A partir de Ndioum, une autre route va passer par Bombodé, Namarel dans la commune de Gamadji Saré (Saint-Louis) pour atteindre les localités de Labgar, Dodji et Linguère (Louga).
La route longue de 155 kilomètres pour 9 milliards de CFA  ‘’est chargée d’histoire’’,  rappelé le maire de Ndioum, par ailleurs ministre de l’Education nationale, Cheikh Oumar Anne. Selon lui,  “c’est celle-là qu’avait empruntée Cheikh Oumar Tall pour rendre visite à Mame Mor Anta Sally”.

Le Programme spécial de désenclavement, selon un document remis à la presse, va permettre à plusieurs  entreprises sénégalaises de travailler et de générer des milliers d’emplois dans le cadre de Xêyu ndaw-yi (emplois des jeunes).

Il va corriger les disparités spatiales et  sera exécuté par 60 entreprises sénégalaises et 300 sous-traitants et il va générer 50 milles emplois dans la cadre de Xéyu ndaw yi. Il sera exécuté par 60 entreprises sénégalaises et 300 sous-traitants.

A Boké Dialloubé, le ministre Aly Ngouille Ndiaye a remis les clés de deux ambulances aux postes de santé de Gaye Kadar et Ndiayene Peulh.

Leave a reply