Deuxième défaite au BAL : le Dakar Université Club condamné à l’exploit

0
327

Après deux défaites de rang concédées dans la Basketball Africa League (BAL) , le Dakar Université club a un peu plus hypothéqué  ses  chances de décrocher les quatre places qualificatives de cette Conférence de Sahara regroupant six équipes. Le coach Sir Parfait Adjivon, qui a fini de pointer du doigt le point faible de son équipe, reste optimiste  et estime que le Duc a toujours son destin en main pour se hisser en quart de finales de cette compétition qui se joueront au Rwanda au mois de  mai. Pour cet objectif, les Universitaires sont condamnés à l’exploit  et l’obligation de remporter leurs 3 derniers matchs.

 

Après une nouvelle défaite concédée ce mardi face au Ferroviário (92-98) lors de la 2e journée du Basketball Africa League au Mozambique du Beira, le Dakar Université Club (DUC)  a un peu plus hypothéqué ses chances de qualification dans le tournoi Conférence du Sahara de six équipes.  Comme lors du premier match contre SLAC de la Guinée (70-85), la défense a encore été le talon d’Achille de la formation universitaire. « Nous flanchons à chaque fois au troisième quart temps. Nous avons pourtant bien travaillé la défense et la rotation, mais après c’est une question de volonté (des joueurs). L’équipe adverse jouait la zone 2-3, nous n’arrivions pas à mettre la balle dans la raquette, être présent au rebond, faire des pénétrations et provoquer des fautes », relève Sir  Parfait Adjivon, coach du Duc. Le technicien a toutefois noté des améliorations dans le jeu de son équipe du premier match au deuxième match  « L’équipe monte en puissance et s’améliore dans le jeu.  Le banc a apporté 53 points. Ce qui veut dire donc qu’il y a des améliorations par rapport au premier match », ajoute-t-il.

Fort de ce constat, le technicien est on ne peut plus optimiste et reste convaincu que son équipe va monter en puissance.

Dos au mur, les universitaires restent encore maitres de leur destin. Mais ils sont  aujourd’hui condamnés à l’exploit.  Thierno Ibrahima Niang et autre Abel Diop, doivent impérativement  remporter leurs trois derniers matchs dans cette Conférence du Sahara pour figurer parmi les quatre places qualificatives aux quarts de finale de la BAL. Et dans cet élan, le coach du Duc  estime que ces joueurs en ont bien les capacités et ne veulent laisser aucun doute “C’est une question de volonté, on n’a pas d’excuses. Des joueurs veulent se faire voir, c’est leurs objectifs peut-être. Mais, je suis convaincu qu’on va gagner les derniers matchs. Il faut se remobiliser, car on a notre destin entre nos mains et j’y crois. On va monter en puissance, il ne faut pas douter. Il y a trois victoires à prendre. Il n’y a rien à perdre. Il faut y aller avec beaucoup plus d’engagement. J’ai beaucoup d’espoir en mes joueurs, le problème ça sera le doute. On va faire tout pour qu’ils se remobilisent», a-t-il commenté. Pour sa troisième sortie, le Duc affronte ce vendredi  à 21 heures, le Rwanda Energy Group (Rwanda).

 Omar DIAW

Comments are closed.