Développement du secteur du commerce : le repositionnement institutionnel du ministère, une nécessité

0
308

Le ministère du Commerce  a besoin de recouvrir tous les outils  qui lui permettront de jouer pleinement son rôle.  Pour y arriver, il est nécessaire  de repositionner ce département. C’est la conviction d’Amadou Touba Niane, président de l’Amicale des commissaires aux enquêtes économiques du Sénégal. Il s’exprimait lors d’un diner débat portant sur le thème : « Résilience et relance économique par une politique commerciale stratégique ». 

« Nous sommes persuadés qu’il faut un repositionnement institutionnel du ministre du commerce ». Ces propos sont du président de l’Amicale des commissaires aux enquêtes économiques du Sénégal Amadou Touba Niane. Il s’exprimait avant-hier, jeudi 14 juillet lors d’un diner débat portant sur le thème : « Résilience et relance économique par une politique commerciale stratégique ». « Autant nous nous sommes persuadés de la faisabilité de la relance, autant nous sommes convaincus que l’utilisation à bon escient des commissaires aux enquêtes économiques  accroitrait très rapidement les résultats attendus de cette relance », soutient-il.

Selon lui, ce repositionnement institutionnel et l’utilisation à bon escient de ce corps passeront par des forces vives du ministère à l’élan de revalorisation salariale initié par l’Etat.  M Niane plaide ainsi  pour l’envoie systématique de certains commissaires aux enquêtes économiques dans les bureaux économiques des ambassades, eu égard aux résultats engrangés par celui de la Chine, le seul bureau tenu par un commissaire aux enquêtes économiques, en l’occurrence Mamadou Sarr. « Les commissaires aux enquêtes économiques jouent un rôle important. Ils impactent la vie des Sénégalais de façon sensible. Donc  les aider à faire ce travail avec aisance relèverait d’une  certaine clairvoyance.

Il s’agit aussi d’une histoire de préservation  de leur intégrité par la revalorisation salariale qui lutterait contre les pratiques néfastes  qui aussi contribuerait à rendre performant l’outil administratif », a-t-il laissé entendre. Bien formés avec une expertise avérée, il souligne que les commissaires aux enquêtes économiques du Sénégal  méritent beaucoup plus d’égards de la part des autorités du pays  au même titre que tous les sortants de l’Ecole nationale d’administration (Ena) .Et pour se faire, il  indique que l’amicale ne ménagera aucun effort .pour l’épanouissement socio- professionnel des commissaires aux enquêtes économiques.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply