Diass-Mamadou Ndione, le maire de la commune en appoint aux daaras : « Les réseaux sociaux sont à gérer à côté des enseignements religieux »

0
657

Mamadou Ndione, le maire de la commune de Diass a tracé une  voie d’être un appoint pour les daaras et écoles coraniques de la zone Safi. L’intention, pour lui, s’inscrit dans une dynamique de perpétuation de pratiques séculaires car la vocation religieuse et islamique de la contrée remonte en 1922 avec la pose de la 1ière pierre de la grande mosquée de Diass. Aujourd’hui, la maison de Dieu  a  100 ans révolus. Selon ses propos, le Sénégal a un héritage important. Les populations sont des croyants, en grande majorité des fidèles musulmans. L’enseignement religieux joue un rôle important dans l’encadrement de l’individu et lui inculque des valeurs dans un monde planétaire où l’internet réduit les distances et participe à la diffusion rapide de l’information. Par conséquent, il n’a pas manqué de dire que les messages véhiculés dans les réseaux sociaux jouent un rôle négatif à côté des enseignements religieux. Il a pris l’engagement d’apporter un soutien aux écoles coraniques après une livraison de 700 tables bancs faites aux écoles. Mamadou Ndione, le maire de Diass a fait ces déclarations lors d’une cérémonie de lecture et récitation du coran organisée et regroupant les élèves de 43 daaras et écoles coraniques des localités de la commune. Oustaze Moussa Pouye, une sommité de la langue arabe a présidé le jury pour départager les élèves retenus pour le concours de récitation du Coran. A l’en croire, les enseignements coraniques forment l’individu pour la vie. En effet, selon lui, un individu imbu de valeurs religieuses ne pourra pas être détourné par les réseaux sociaux.

SAMBA NIEBE BA

 

Leave a reply