Diourbel – appui aux étudiants de la ville repartis dans 6 universités : le maire Malick Fall octroie une subvention de 10 millions

0
648

Le député-maire de Diourbel, Malick Fall, a remis une subvention d’un montant de 10 millions de F CFA aux étudiants ressortissants de Diourbel répartis dans 6 universités du pays. Un geste qui vise à lutter contre les déperditions scolaires. 

Les  conditions de vie des étudiants dans les universités  sont souvent difficiles. C’est la raison pour laquelle le Conseil municipal de Diourbel a décidé de remettre une subvention de 10 millions de F CFA aux étudiants ressortissants de Diourbel répartis dans 6 universités du pays, en vue de lutter contre les déperditions scolaires.  Le député-maire Malick Fall, assure avoir «l’intention de pérenniser cette action, mais aussi d’augmenter cette enveloppe». Le maire de Diourbel a saisi cette occasion pour féliciter l’équipe municipale qui a facilité  l’octroi de cette subvention aux étudiants. «Cette subvention est une décision majeure», selon Aliou Tine, l’adjoint au maire charge de l’éducation. «Le monde étudiant constitue l’élite de demain. Pour arriver à construire cette élite de demain, il y a un appui qu’il faille faire. C’est pourquoi, par sa vision et sa clairvoyance, en synergie avec le Conseil municipal, le maire  a pris cette décision.»  Ce geste est hautement salué par le chargé de la communication du Collectif national des élèves et étudiants Diourbelois.  Selon Dalou Gueye, «les étudiants rencontrent beaucoup de difficultés dont la plus importante est l’accès au logement. Cette subvention que nous venons de recevoir est une vieille doléance. Nous demandons à ce que cette subvention soit pérennisée». Le député-maire Malick Fall en a profité pour se prononcer sur le différend entre les étudiants de Ziguinchor et leur mairie. Il déclare être contre de la mesure prise par le leader de Pastef, Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor, d’annuler la subvention des étudiants de sa ville. Selon lui, il s’agit d’un acquis qui doit être consolidé. «Nous invitons nos collègues maires car un Etat repose sur ses enseignants, sur ses étudiants et sur le savoir. Les étudiants sont l’avenir du pays. Donc, on doit les accompagner pour leur permettre d’aider leurs parents, le pays et leurs localités.»

ADAMA NDIAYE

 

Leave a reply