Diourbel – lutte contre les feux de brousse : un plan d’action pour un coût de plus de 11 millions concocté

0
562

Un Comité régional de développement (Crd) consacré à la lutte contre les feux de brousse, les incendies et la divagation des animaux a réuni, hier jeudi, les différents acteurs de la région de Diourbel. Un plan d’action pour un budget global de plus de 11 millions a été concocté. Le bilan de la campagne 2021-2022 fait état de 8 feux de brousse ayant ravagé plus d’une soixantaine d’hectares. Ainsi, l’inspecteur régional des Eaux et Forêts, Chasses et Conservation des sols (Iref) de Diourbel, le lieutenant-colonel Mderry Diaw, a appelé les communautés à lutter contre les départs de feux de brousse propices en cette période de l’année pour amoindrir les pertes de fourrage.

Un plan d’action a été élaboré pour prévenir les feux de brousse, les incendies et la divagation des animaux. Le lieutenant-colonel Nderry Diaw, l’inspecteur régional des Eaux et Forêts, Chasses et Conservation des sols (Iref) de Diourbel explique : « mieux vaut prévenir que guérir. Nous avons élaboré un plan d’action pour échanger  avec les acteurs, en mettant l’accent sur l’information, l’éducation et la communication.  Nous  installons ce que nous appelons des Comités villageois de lutte contre les feux de brousse. Nous les formons, nous les outillons, nous les sensibilisons. Nous mettons à leur disposition des kits pour leur permettre d’intervenir en cas de départ de feu, en attendant que le service des Eaux et Forêts vienne avec des moyens beaucoup plus consistants. Il y a également l’ouverture de pare-feu, avec des largeurs proportionnelles à la densité ».

Et il poursuit : « le plan d’action a été budgétisé et tourne autour de 11,5 millions de francs CFA, dont les 2% ont été déjà sécurisé avec des partenaires dont la Direction des Eaux et Forêts en carburants et en matériels pour les pare-feu. Mais nous attendons surtout de la part des Collectivités territoriales une contribution, puisque le département de l’Environnement est une compétence transférée. Nous attendons les collectivités d’appuyer les Comités villageois dans la sensibilisation. En ce qui concerne la campagne 2021-2022 il n’y a eu 8 cas de feu, pour une superficie d’une soixantaine d’hectares. Ce qui constitue un manque à gagner pour les éleveurs. Par contre, en 2019, il y avait zéro cas de feu.  En ce qui concerne cette année, le tapis herbacé est très fourni à cause de la forte quantité d’eau de pluie ».

 DES COMITES villageois pour LUTTER CONTRE LES DÉPARTS DE FEUX DE BROUSSE

C’est pourquoi le lieutenant-colonel Nderry Diaw, l’Iref de Diourbel, engage appelé les communautés, à lutter contre les départs de feux de brousse propices en cette période de l’année pour amoindrir les pertes de fourrage. « Cette année, avec les importantes quantités de pluies enregistrées dans la région, le tapis herbacé est fourni. Donc, plutôt on interviendra, mieux ce sera pour réduire au minimum les départs de feux de brousse et amoindrir les pertes de fourrage. Cette période de transition entre la saison des pluies et la saison sèche est un moment propice pour les feux de brousse. Donc, mieux vaut prévenir que guérir », a-t-il insisté. Relevant que qu’à la veille de chaque saison sèche, les autorités administratives de Diourbel réunissent l’ensemble des acteurs et techniciens pour échanger sur les voies et moyens d’amoindrir les risques de feux de brousse, les incendies et autres problèmes de divagation du bétail. Le Crd d’hier jeudi, présidé par l’adjoint au gouverneur de Diourbel en charge des Affaires administratives, Omar Ndiaye, a vu la participation des Forces de défense et de sécurité, des acteurs de l’élevage et autres, à la gouvernance de Diourbel.

Adama NDIAYE

Leave a reply