Diourbel – visite du ministre du commerce : vers des Assises du commerce et de l’industrie

0
223

Le ministre du Commerce et de l’Industrie,  Serigne Guèye Diop, était hier mardi à Diourbel. L’objectif de cette visite de travail est de faire le point sur l’effectivité de la baisse des prix. Le ministre du Commerce, à cette occasion, a annoncé la tenue des «Assises du Commerce», au mois de septembre prochain.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie a visité hier, mardi 9 juillet 2024, le marché Ndoumbé Diop de Diourbel. Cette visite de travail permet au ministre de rencontrer les acteurs, pour apprécier l’effectivité de la baisse des prix des denrées de première nécessité. Serigne Gueye Diop explique : «C’est une visite de travail que je suis venu faire dans la région de Diourbel. Au marché de Diourbel, j’en ai profité pour regarder le système de vente en gros, grossistes, demi-grossistes et détaillants. Je vais ensuite regarder ce qu’on peut faire avec les différentes associations de commerçants mais aussi vérifier l’effectivité de la baisse des prix. Notre gouvernement, le président de la République, son excellence Bassirou Diomaye Faye, et le Premier ministre, Ousmane Sonko, ont mis en place cette politique de baisse des prix sur les 6 denrées de première nécessité : le riz, l’huile, la farine, le pain etc. Il était important pour le gouvernement de faire une descente sur le terrain pour s’assurer que ces prix sont respectés par les commerçants et les grossistes mais aussi comprendre leurs difficultés. Je voudrais leur apporter le salut du chef de l’Etat et du gouvernement» au nom de qui  «nous avons fait ce geste».

Pour le ministre du Commerce, «tout le monde sait que dans les campagnes et  dans les villes, le pouvoir d’achat s’est érodé ces dernières années. Il a fallu prendre des mesures fortes. Il s’agit d’expliquer à tous les commerçants que cette mesure n’était pas contre les importateurs ou contre les demi-grossistes, mais pour les jeunes et les femmes». La région de Diourbel n’est pas couverte en matière de dépôt de stock de farine. Il y a un seul grossiste farine. C’est pourquoi le ministre du Commerce a demandé à ses services «d’écrire à tous les meuniers pour qu’il y ait un autre pour Diourbel et un autre pour Touba et Mbacké par ce qu’il y a près 400 boulangers dans cette zone». Et d’ajouter : «je voudrais demander à tous les meuniers d’installer des magasins dans les grandes villes : Thiès, Kaolack, Ziguinchor… Cela permet d’être plus proche et d’éviter les ruptures. Le combat du gouvernement, c’est d’éviter tout ce qui est rupture de stock de riz, de farine.»

En attendant, dans un autre registre, le ministre du Commerce a demandé au gouverneur et ses services de convoquer une réunion avec les différents acteurs pour essayer d’accélérer l’électrification des cantines  du marché Ndoumbé Diop. Et d’annoncer des Assises du secteur du commerce et de l’industrie prochainement : «nous allons initier, au mois de septembre, les états généraux du commerce et de l’industrie mais (aussi) des magasins témoins ou des magasins de référence, Sonadis et de supermarchés où les prix de l’Etat sont respectés, avec toutes les conditions d’hygiène. Cela permet de réguler le commerce. C’est l’Etat qui a décidé de prendre en charge la TVA sur la farine et sur les droits de Douane. Le prix de 15.400 FCFA qu’on a pris (en charge) sur la farine, pour une valeur de 53,7milliards».

Adama NDIAYE

 

Leave a reply