Distribution de l’eau en milieu urbain: Pas si gai avec la SEN’EAU

0
288

La signature du contrat d’affermage de l’eau en milieu urbain et périurbain avec Suez, pour les quinze prochaines années, a eu lieu le 30 décembre 2019. La nouvelle société concessionnaire a démarré ses activité le 1er janvier 2020, sous l’appellation de la Sen’Eau, le contrat de son prédécesseur, la Sénégalaise de l’Eau (Sde) ayant pris fin la veille, le 31 décembre 2019, après un an de contentieux sur le choix de l’adjudicataire. A cette occasion, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, avait donné la garantie que «le prix de l’eau à l’usager ne connaîtra pas de hausse, le 1er janvier 2020. En lieu et place, c’est une meilleure qualité du service qui nous engage tous». 

Moins de deux ans presque après le départ de la Sde, la situation n’est pas plus reluisante. La distribution d’eau connait toujours des perturbations dans plusieurs quartiers de la capitale. La semaine dernière, les habitants de Nord-Foire ont tenu une marche devant le siège de la Sen’Eau à Yoff, pour déplorer la situation qu’ils vivent. Le Collectif pour la défense des consommateurs au Sénégal, le mouvement Frapp/France dégage avaient décidé, en juillet dernier, de porter plainte contre la Sen’Eau pour fustiger les coupures. La cherté de l’eau est aussi un fait que dénoncent les usagers.  Les factures ont connu une hausse, sans qu’une explication convaincante ne soit donnée. Les compteurs jugés non conformes sont donc un manquement de plus désapprouvé par les consommateurs.

FATOU NDIAYE

Leave a reply