Donald Trump déclaré coupable à l’issue de son procès pour des paiements dissimulés avant l’élection de 2016

0
204

Ce procès qui s’est déroulé à New York était d’autant plus important qu’il sera probablement le seul à avoir lieu avant la présidentielle, parmi les quatre affaires dans lesquelles Donald Trump est inculpé.

Donald Trump a été reconnu coupable, jeudi 30 mai, de l’ensemble des chefs d’accusation à son procès pénal à New York pour des paiements dissimulés à une star de films X, un séisme pour l’ex-président américain en pleine course à la Maison Blanche.

Ce verdict n’empêche pas le milliardaire républicain de 77 ans d’être candidat à la présidentielle de novembre, face au démocrate Joe Biden, même en cas de condamnation à une peine de prison.

Après deux jours de délibérations, les douze jurés ont déclaré à l’unanimité Donald Trump coupable de l’ensemble des trente-quatre délits de falsifications de documents comptables, destinées à cacher un paiement de 130 00 dollars à l’actrice de films X Stormy Daniels pour éviter un scandale sexuel à la toute fin de sa campagne présidentielle de 2016. Sa peine sera fixée ultérieurement par le juge Juan Merchan, que Donald Trump a traité de « corrompu » hors du tribunal pendant tout le procès.

En théorie, il encourt jusqu’à quatre ans de prison ferme, possiblement assortis d’une amende. Mais le magistrat peut aussi prononcer une peine de prison avec sursis probatoire, voire des travaux d’intérêt général.

« Tribunal de pacotille »

En arrivant jeudi matin au palais de justice de Manhattan, qu’il a interdiction de quitter pendant toutes les délibérations, Donald Trump avait de nouveau dénoncé un « tribunal de pacotille » et un procès orchestré selon lui par son adversaire, le président démocrate Joe Biden. « Je veux simplement dire que c’est un jour très triste pour l’Amérique (…) Tout est truqué », a-t-il ajouté, alors qu’il doit être jugé par des citoyens de New York tirés au sort et sélectionnés par la défense et l’accusation.

L’ancien président des Etats-Unis, qui a échappé à deux procédures de destitution durant son mandat (2017-2021) et avait quitté la Maison Blanche dans le chaos le 20 janvier 2021, sans reconnaître sa défaite contre Joe Biden, est candidat à un nouveau mandat face à son son rival démocrate.

Outre qu’il s’agissait du premier procès pénal intenté à un ancien président américain, le jugement prononcé à New York est d’autant plus important qu’il sera probablement le seul à avoir lieu avant la présidentielle, parmi les quatre affaires dans lesquelles Donald Trump est inculpé, notamment celle devant la justice fédérale à Washington pour ses tentatives présumées illégales de renverser les résultats de l’élection qu’il a perdue en novembre 2020.

Le Monde avec AFP

Leave a reply