(Dossier) Promotion du tourisme au Sénégal : les difficultés mises en exergue

0
305

Le secteur du tourisme a été durement frappé par la crise sanitaire. Aujourd’hui, face à la baisse des nouvelles contaminations, l’activité est en train de reprendre et le gouvernement du Sénégal a mis en œuvre un plan de relance du secteur. Selon le journaliste-consultant en tourisme, El Hadj Ndary Guèye, il faut  de larges concertations ouvertes à tous les acteurs du tourisme mais aussi miser sur le tourisme local en sensibilisant les populations.

La crise sanitaire a marqué un coup d’arrêt sans précédent du tourisme. L’arrêt du transport aérien, la fermeture des frontières et le confinement ont touché de plein fouet le secteur. Mais pour certains acteurs, la pandémie de covid-19 n’a fait qu’empirer les difficultés du secteur qui était déjà  en crise au Sénégal. «Il y avait des stratégies à développer bien avant la covid-19 pour booster la destination Sénégal qui souffre de beaucoup de maux».

«On n’a pas un package attractif. On a toujours les mêmes produits qui sont toujours de mise et qu’il faudrait à mon avis rénovés. Je pense par exemple au festival de jazz de Saint-Louis qui était un plateau riche à ses débuts et qu’on a laissé tomber en déliquescence. Nous n’avons pas de calendrier d’évènements. On aurait, à l’instar de plusieurs pays, organisé le carnaval de Dakar ou de Saint-Louis ou imaginé ce qui peut attirer les touristes », a expliqué le journaliste-consultant en tourisme, El Hadj Ndary Guèye.

Pour soutenir le secteur garantir sa relance, il propose de larges concertations ouvertes à tous les acteurs.  «Ces concertations doivent être élargies au niveau de tous les professionnels. On doit recueillir leur avis. Ceux qui investissent dans le secteur, ont droit à la parole. La promotion du secteur ne peut pas uniquement être l’apanage d’une agence. La promotion doit être une affaire consensuelle et non un bureau», soutient El Hadj Ndary Guèye. En effet, face aux méfaits de la covid-19, l’Etat avait mis en place une stratégie pour promouvoir la destination Sénégal. Toutefois, le journaliste-consultant pense qu’il y a des préalables pour atteindre les objectifs.

Sur le même dossier : «L’ASPT a toujours adopté une démarche inclusive avec tous les acteurs de la chaîne de valeur», Pape Mahwadiouf, Directeur général de l’ASPTpt

«Avant de faire la promotion de certaines activités ou de certains produits, retournons à la base et éduquons nos populations sur l’importance du tourisme et ses enjeux. Il faut inculquer dans le tissu social une culture touristique hôtelière. Vous ne pouvez pas demander à ce que les gens viennent sans pour autant expliquer aux gens l’importance du tourisme dans l’économie nationale», a déclaré El Hadj Ndary Guèye.

Sur ce, il plaide la sensibilisation des populations sur l’importance du tourisme. « Il faut leur faire comprendre que le tourisme est un pan important dans l’économie nationale et que chacun peut y jouer son compte mais à condition d’être accueillant vis-à-vis des gens qui viennent visiter. Ensuite, il faut définir des produits, des stratégies. C’est en ce moment que la stratégie du gouvernement pourrait avoir un effet», soutient le journaliste-consultant en tourisme.

Selon lui, il faut aussi valoriser le patrimoine local. C’est-à-dire faire connaitre les richesses culturelles, naturelles, religieuses des régions. Pour ainsi booster le tourisme local, il invite les structures hôtelières à baisser les prix pour attirer des clients.

Mariame DJIGO

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :