(Dossier) Stagnation de l’eau dans la foret de Mbao : une négligence étatique à haut risque

0
287

Beaucoup d’ouvrages de drainage des eaux de Keur Massar et environ se jettent dans la forêt de Mbao, dans le marigot.  Et le point de situation de ce réceptacle des eaux pluviales dressé hier, lors de la rencontre préparatoire de la saison des pluies est peu rassurant. En effet, ce sont les équipes de l’APIX qui ont été les premiers à sonner l’alerte. Une photo prise à la date du vendredi 15 avril 2022, montre que le marigot est rempli d’eau ; donc sa capacité de stockage en cas de pluies est quasi nulle. L’équipe de Mountaga Sy s’est inquiétée du fait que le TER traverse la zone et l’eau ne sera pas compatible avec une exploitation fortement tributaire de l’électricité.

Le préfet de Keur Massar, département dont l’évacuation des eaux de pluie dépend fortement de ce marigot, est revenu lui aussi sur cette présence hydrique. Le souci majeur est qu’aucune structure de l’Etat ne s’est déclarée responsable de la gestion du problème.

Une anomalie constatée par le gouverneur de la région de Dakar, Al Hassan Sall, qui signale qu’un rapport a été remis aux autorités, dans ce sens. «A ce jour, on n’a pas encore connaissance de la structure qui s’occupe de la question.  Si jusqu’au mois de mai, il y a de l’eau dans la forêt de Mbao, on a de quoi s’inquiéter», prévient-il.

Le directeur de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Ababakar Mbaye, déplore cette léthargie. Il demande que les structures étatiques se retrouvent autour de la question afin d’harmoniser les réponses et de mieux préparer la saison hivernale.

Fatou NDIAYE

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :