DPG : « Que l’on aille résolument vers la dissolution de l’Assemblée Nationale dès le 31 juillet », déclare Mimi Touré

0
344

L’ancienne première ministre membre de la coalition Diomaye Président s’est invité, elle-aussi dans la polémique sur le délai de la déclaration de politique générale du premier ministre que d’aucuns considèrent de violation de la constitution. Aminata Touré, contrairement à beaucoup de réactions, a elle appelé à aller vers la dissolution de l’assemblée nationale. Pour cause selon la présidente du mouvement MIMI2024, « une déclaration de politique générale devant une Assemblée nationale qui ne reflète pas la volonté populaire n’a aucun sens.

Aminata Touré se veut catégorique : « L’actuelle Assemblée nationale ne reflète en rien la volonté populaire exprimée le 24 mars dernier. Le candidat de la Coalition Benno Bokk Yakaar artificiellement majoritaire à l’Assemblée nationale   @amadou_ba a été battu dès le 1er tour en collectant que 35% des suffrages. » Membre de la coalition Diomaye Président, Mimi Touré se demande : « Pourquoi le Premier ministre devrait  présenter une déclaration de politique générale devant une Assemblée nationale qui n’a plus aucune légitimité ? »

Et de poursuivre : « La volonté de changement des sénégalais a été nette et franche en élisant le Président  @PR_Diomaye à  54%.  Donc que l’on aille résolument vers la dissolution de l’Assemblée Nationale dès le 31 juillet et qu’une nouvelle Assemblée nationale soit élue et alors la DPG du Premier ministre aura du sens, il présentera alors la vision et les perspectives de son gouvernement à des députés légitimement élus pour les cinq prochaines années », a invité l’ancienne présidente du Conseil économique et social (CESE).

O G

Leave a reply