Ebola en Ouganda: extension du confinement dans deux districts

0
347

Le président ougandais Yoweri Museveni a imposé samedi une nouvelle extension de 21 jours du confinement dans deux districts situés à l’épicentre d’une épidémie d’Ebola qui a fait 55 morts, tout en soulignant que sa propagation était en voie d’enrayement.

Depuis que l’épidémie a été déclarée le 20 septembre, Ebola s’est propagée et a atteint la capitale Kampala, bien que les autorités sanitaires aient annoncé cette semaine une baisse du nombre de cas.

Les deux districts centraux au cœur de l’épidémie, Mubende et Kassanda, ont été placés sous confinement pendant 21 jours le 15 octobre. La mesure – couvre-feu nocturne, interdiction des déplacements personnels et fermeture des marchés, bars et églises – a été renouvelée le 5 novembre.

En annonçant un troisième confinement de 21 jours, le président Museveni a qualifié la situation de « toujours fragile ». « Si nous ouvrons maintenant et qu’un cas apparaît, nous aurons détruit tous les gains obtenus dans cette guerre », a-t-il déclaré dans un discours national lu par son adjointe, Jessica Alupo.

« Je lance donc un appel au calme et à la compréhension. Nos agents de santé continueront à faire tout ce qu’il faut pour sauver des vies et mettre fin à l’épidémie », a souligné le président.

Selon les critères de l’OMS, une épidémie prend fin lorsqu’il n’y a pas de nouveaux cas pendant 42 jours consécutifs – soit deux fois la période d’incubation d’Ebola.

La ministre de la Santé, Jane Ruth Aceng, a déclaré à l’AFP cette semaine que le nombre de nouveaux cas enregistrés était en baisse et que certains signes indiquaient que l’Ouganda était en train de « gagner » la lutte.

Le bureau de l’OMS en Ouganda a indiqué jeudi qu’au 22 novembre, aucun cas n’avait été déclaré depuis neuf jours à Kampala, dix jours à Mubende et douze jours à Kassanda.

L’épidémie a fait 55 morts pour 141 cas, selon le ministère ougandais de la Santé.

Leave a reply