Ecobank finance pour 1 milliard pour l’entrepreneuriat et leadership féminin

0
493

En Afrique, les initiatives entrepreneuriales sont nettement constatables. Toutefois, ces initiatives sont «annihilées» par l’absence de financement, de formation et d’accompagnement pour faire éclore l’écosystème entrepreneurial féminin. Fort de ce constat, Ecobank a concocté un programme dénommé «Ellever», qui promeut l’autonomisation des femmes, d’un montant de 1 milliard de FCFA. Ce fonds a été acté hier, jeudi 17 mars 20212, à Dakar, entre la Directrice du département commercial de l’institution bancaire panafricaine (Ecobank) et Sofora Kodjo-Kouassi, présidente du Conseil d’administration de la Fondation Sephis, qui œuvre dans pour la promotion de l’entrepreneuriat et le leadership féminin.

Lancé en 2021, dans 33 filiales du groupe Ecobank, «ce programme a déjà octroyé 100 millions de dollars aux femmes entrepreneures et entreprises dirigées par des femmes», fait savoir Assiétou Thiam Diakhaté, directrice commerciale d’Ecobank.

Mme Diakhaté d’ajouter pour légitimer la pertinence d’un tel programme : «L’Afrique compte le plus grand nombre de femmes entrepreneures, soit 1 sur 4, alors même que le continent se caractérise par un déficit de financement de près de 42 milliards de dollars».

Sur le partenariat Mme Diakhaté dira : «Cette collaboration nous liant ambitionne d’apporter un accompagnement sur mesure, avec des produits adaptés en termes de gestion de trésorerie, de solutions numériques, de produits, de crédits et de formation».

Par cette approche, Ecobank propose des solutions innovantes, en termes de gestion des fonds alloués aux bénéficiaires. Et ce par l’éducation financière, la formation et l’appui-conseil, pour permettre «à ces femmes de rembourser leurs crédits non par la garantie mais à partir du résultat net comptable», a insisté Mme Kouassi. Non sans souligner que «le Sénégal est le deuxième pays, après la Côte d’Ivoire, à bénéficier de l’appui de la Fondation Sephis».

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.