Economie verte inclusive pour un développement durable les actions, perspectives, défis et opportunités en débat à Dakar

0
323

Près de 150 participants se réunissent à Dakar depuis hier, jeudi 13 octobre 2022. L’objectif de cette rencontre, initiée par le Partenariat des Nations Unies pour l’action en faveur de l’économie verte (Page) et le gouvernement du Sénégal, est de faire de l’économie verte un  moyen de développement.

Dans le cadre des huit (8) ans de leur collaboration, le Partenariat des Nations Unies pour l’action en faveur de l’économie verte (Page) et le gouvernement du Sénégal, sous l’égide du ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition écologique, se réunissent à Dakar depuis hier, jeudi 13 octobre et ce jusqu’à aujourd’hui vendredi 14 octobre. Cet évènement a pour objectif de célébrer 8 années de partenariat et d’actions et d’échanger sur les perspectives, les défis et les opportunités en matière d’économie verte, à l’approche de la Cop 27.

Ainsi, selon la présidente du Haut conseil du dialogue social (Hcds), Innocence Ntap Ndiaye, «la promotion d’une économie verte, comme outil du développement durable est une perspective qui s’inscrit dans une approche qui préserve l’environnement de manière durable en plaçant les fondements écologiques au cœur des politiques de développement économique et social de nos pays». Venue présider l’atelier de clôture de Page Sénégal, elle dit réitérer son soutien à une transition juste vers une économie verte au Sénégal, à partir d’une approche durable intégrant la question écologique au cœur des politiques publiques. Innocence Ntap Ndiaye déclare aussi que l’approche durable de la transition vers une économie verte offre l’opportunité aux pays d’orienter leurs économies dans une dynamique durable de croissance soutenue, gage d’une création massive d’emplois et de réduction appréciable de la pauvreté et des inégalités.

Faisant de cette question une préoccupation majeure, elle informe que l’institution tripartite réitère son engagement à s’investir pour que le verdissement de l’économie ait une place plus prépondérante. Pour ce faire, le Haut conseil du dialogue social compte insister sur la promotion, la sensibilisation et la formation. «Nous avons au sein de l’institution, une commission chargée de cela et qui sera le creuset pour développer des initiatives de renforcement de capacités des parties prenantes afin qu’elles puissent contribuer de manière plus significative à la transition vers une économie plus verte», a fait valoir Innocence Ntap Ndiaye.

C’est dans ce sillage qu’elle a magnifié les différentes réalisations de Page Sénégal, qui ont permis aux acteurs de la société civile de mieux appréhender les avantages comparatifs liés aux options de développement peu polluantes et privilégiant une faible émission de carbone, dans une perspective de durabilité. «Il convient de poursuivre de manière endogène cette dynamique de transition vers une transition économique sociale nationale plus verte, plus efficace et mieux orientée vers la création d’emploi», a laissé entendre la présidente du Haut conseil du dialogue social (Hcds).

F NDIAYE

Leave a reply