El Hadj Ndiaye, patron de la 2Stv : « La vérité, c’est qu’on est allé trop tard voir le Président »

0
285

«C’est la première fois qu’une télévision m’invite». El Hadj Ndiaye apprécie ainsi cet honneur que lui fait le Groupe E-Media. Son franc-parler ne le trahit jamais. «90 % des politiciens sont des menteurs, des magouilleurs», «les Sénégalais sont, pour la plupart, des fainéants»… Le patron de la 2Stv aborde aussi l’actualité des convocations de journalistes et la crise des entreprises de presse.

El Hadj Ndiaye est revenu sur les 40 milliards de CFA représentant la dette fiscale cumulée de la presse dont 5,5 milliards FCFA pour la seule Rts. Une ardoise que le Président Macky Sall avait effacée, mais la procédure n’a pu aboutir. Il précise qu’il n’y a jamais eu d’amnistie fiscale qui est une loi votée à l’Assemblée nationale. Il dit être «peiné» d’entendre certains dire que le Président Macky Sall n’a pas fait le suivi de sa promesse. «C’est moi qui ai pris l’initiative pour une audience avec le Président. Parce que des patrons de presse étaient pressés par le fisc. Le lundi 18 mars, Macky Sall nous a reçus, le mercredi, en Conseil des ministres, la question a été discutée et le vendredi, le courrier est parti au ministère des Finances. Et le dimanche était le jour du scrutin. La vérité, c’est qu’on est allés trop tard voir le Président. Un nouveau ministre des Finances est arrivé. Alors, il faut avoir la même humilité d’aller voir le Président Diomaye Faye qui est le président de tous les Sénégalais», a dit El Hadj Ndiaye.

Emedia.sn

Leave a reply