Élections législatives du 31 juillet : Yewwi dit non au parrainage

0
571

La coalition Yewwi Askan Wi a fait face à la presse hier, lundi 14 mars 2022, au siège du PRP. Pour sa première sortie après les élections locales, la coalition constituée autour de Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Moustapha Sy du PUR et autres s’est prononcée sur quelques points dont les résultats des élections locales, le parrainage. Concernant les élections locales, Yewwi Askan Wi a soutenu qu’au regard des statistiques qu’elle détient, la coalition Benno Bokk Yakaar contrairement à ce qu’elle avance a chuté vertigineusement lors de ces élections. Par ailleurs, Khalifa Sall et cie sont montés au créneau pour fustiger et dire non au système de parrainage que le président de la République veut leur imposer.

« En dépit de la manipulation outrancière de pans entiers de l’administration publique, notamment l’administration locale, en dépit de l’élimination arbitraire et inacceptable des listes de Yewwi Askan Wi, en dépit de la corruption, de l’achat de conscience, des milliards déversés dans les villes et villages, la coalition Yewwi Askan Wi sort victorieuse de ces élections, c’est ce qui ressort des statistiques de ces Locales », a déclaré hier, lundi 14 mars 2022, lors du point de presse de la conférence des leaders de Yewwi Askan Wi, Dr Cheikh Tidiane Dièye. Selon lui, ces élections ont montré à suffisance la montée en puissance de la coalition Yewwi Askan Wi, mais également la perte de vitesse vertigineuse de la coalition au pouvoir BBY.

Aussi dira-t-il, « Ces élections ont montré que le président de la République du Sénégal a perdu la majorité sociologique, la majorité sociale et la majorité politique dans le pays. Et cela de manière irréversible, remettant en cause toutes perspectives de participation à la future élection présidentielle pour une troisième candidature ».

A la suite, le président Malick Gakou du Grand parti renchérira : « C’est la raison pour laquelle, comme vous le savez, nous avons un président magicien, puisque c’est un véritable magicien en matière de fraude électorale, il a sorti de sa baquette magique son système déjà honni par la communauté internationale mais également par tous les candidats qui ont été recalés lors de la présidentielle de 2019, je veux dire le système de parrainage ».

Et de poursuivre : « un système de parrainage qui a été dénoncé par la Cour de justice de la Cedeao, mais système de parrainage qui est aussi une vaste escroquerie politique. Puisque tout le monde sait que le parrainage n’est qu’un filtre pour éliminer des candidats et demain pour éliminer des listes ».

De son côté le leader du mouvement Sénégal bi Nu beug Dr Cheikh Tidiane Diye est resté catégorique quant à l’imposition du système de parrainage par le président la République pour les élections législatives : « nous tenons à le dire clairement, Yewwi Askan Wi n’acceptera pas de jour ou de nuit que ce système de parrainage soit appliqué et à fortiori pour être un élément constitutif de l’élimination de listes de l’opposition. Nous ne l’accepterons pas ».

Selon lui, « Conformément à la décision de la Cedeao, la coalition Yewwi Askan Wi dit de la manière la plus claire, explicite et audible que ce système de parrainage qu’il veut imposer, nous ne l’acceptons pas et nous le rejetons », a conclu le Dr Dièye.

OUSMANE GOUDIABY (STAGIAIRE) & MD

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :