Élections locales à Sangalkam : Oumar Guèye menacé dans son fief

0
383

Les élections territoriales prochaines risquent d’être très difficiles pour le maire sortant Oumar Guèye. Le ministre porte-parole du gouvernement va faire face à beaucoup de ses anciens lieutenants, dont Alpha Bocar Khouma. Plus connu sous le nom de Pape Sow, le candidat de la coalition Yeewi Askan Wi pour la commune de Sangalkam promet d’envoyer son ancien mentor en politique à la retraite.

En présence d’une forte mobilisation de populations venues des différentes localités de la commune, le candidat maire a  confirmé son divorce d’avec le camp du pouvoir pour s’inscrire dans une dynamique d’opposition radicale et décliner son programme pour le développement de la commune.  Une des têtes de file du collectif des villages de Keur Ndiaye Lô et cités environnantes, qui réclamait l’érection des cinq villages et des nouvelles cités en commune distincte de Bambilor et de Sangalkam, Pape Sow, garde a en tête une envie de prendre sa revanche sur le ministre des Collectivités territoriales qui avait fait échec à leur demande avant de les rattacher à la commune de Sangalkam. En effet, les villages de Kounoune Ngalap, Keur Ndiaye Lô, Keur Daouda Sarr avaient réclamé leur détachement de la commune de Bambilor, dont ils étaient séparés par la commune de Sangalkam « Plus de Bambilor, jamais de Sangalkam » disaient-ils pendant leurs manifestations.

Au cours de cette cérémonie de présentation de la coalition, Pape Sow s’est dit confiant quant à la victoire de son camp. Le leitmotiv était de bouter dehors le ministre des collectivités territoriales et édile de la localité. D’ailleurs, il a présenté son programme qui tourne autour de 44 engagements portant sur 9 domaines de compétences et 24 priorités. C’est le programme 44-9-24. Un programme qui concerne l’ensemble des 39 localités de la commune. Dans un premier temps, il promet s’il est élu, de garantir à ses mandants, sécurité et cadre de vie organisé.

Bien entouré, Pape Sow n’a pas manqué de jeter une pierre dans le jardin de l’ancien maître de l’ancienne communauté rurale de Sangalkam. Selon lui, « la peur a maintenant changé de camp », faisant allusion à l’actuel maire de Sangalkam. D’ailleurs, poursuit la tête de liste de Yewwi Askan Wi, « la page Benno Bokk Yakaar est tournée. Je porte le programme de Yewwi Askan Wi, coalition composée de Taxawu Sénégal, du Pur, de Vision Alternative, du Mrds et de l’Apdr ». Il faut signaler que quatre listes sont en en compétition dans la nouvelle circonscription de Sangalkam. Il s’agit, outre Yewwi Askanwi, de la coalition Benno Bokk Yakaar dirigée par le ministre Oumar Gueye, de Wallu Sénégal dirigée par Cheikh Thiam et de Défar Sa Gox conduite par Bara Guèye.

Défar Sa Gokh aussi, à l’assaut d’Oumar Guèye

Au même moment, la coalition « Défar Sa Gokh » entend bouleverser la hiérarchie. Les camarades d’Adama Faye ont présenté la liste des investis sous la bannière de leur coalition. Ces derniers, pour la plupart des membres de l’APR, ont promis aux populations des changements notamment dans la gouvernance des ressources des différentes collectivités territoriales du département. Mais pour Bara Guèye, candidat investi pour la commune de Sangalkam, et ses camarades, cela passe par un « nettoyage de la classe politique actuelle, pour amener de nouveaux hommes avec une expertise avérée et une éthique solide », parlant sans le nommer du ministre Oumar Gueye, qui préside aux destinées de la zone depuis plus d’une vingtaine d’années, d’abord en tant que président de Conseil rural et maire de Sangalkam.

Devant les militants, la tête de liste de la coalition Defar Sa Gokh a engagé tous les investis dans ses promesses d’un changement qualitatif tant au niveau du cadre de vie. « Nous allons amener des changements dans la vie des populations dans le département. Nous avons des projets innovants dans les domaines de la santé, de l’éducation de la culture. Nous avons répondu à votre appel pour venir conduire la liste du changement vrai, c’est pourquoi nous avons choisi de faire une large coalition avec tous les amis du département pour mettre sur pied cette liste « Defar sa Gokh ». ».  La tête de file de la coalition lance un appel à toutes les forces qui aspirent au changement à rejoindre « la liste composée par des hommes de valeur, de dignité et de courage et conscients des enjeux afin de pouvoir apporter les changements que les populations du département sont en droit d’espérer ».

WORE NDOYE

Comments are closed.