Élections locales : Moussa Bocar Thiam en pole position à Ourossogui

0
383

Repas au niveau des quartiers, enveloppes d’argent, financements des femmes pour 200 millions, des jeunes pour 30 millions et des conducteurs de de motos Jakarta pour 5 millions de F CFA. Pancartes, tee-shirts, banderoles, cohortes de véhicules,   méga-meeting retransmis en direct à la télé,  le maire sortant de Ourossogui casse la tirelire pour sa rentrée politique, en vue des élections locales du 23  janvier 2022. 

La commune de Ourossogui a vibré, le weekend, au rythme d’une effervescence politique, avec le meeting des leaders de la dynamique Bennoo Bokk Yaakaar pilotée par le maire Moussa Bocar Thiam, qui a sorti les grands moyens pour remobiliser les troupes, à travers une opération de charme qui a généré des dépenses du point de vue de l’organisation ainsi que celui de l’équipement. Pour sa rentrée politique, en vue des échéances locales qui pointent à l’horizon, l’édile de la ville n’a pas lésiné sur les moyens durant le grand meeting organisé au niveau du stade municipal (retransmis en direct à la télé) qui porte les empreintes d’une mobilisation aux allures de démonstration de force, qui lui a permis  de déclencher déjà l’offensive pour rediriger la mairie.

Revigoré par le soutien des cadres et responsables politiques de la localité et les nombreux militants fortement mobilisés à sa cause, le maire sortant qui s’insurge en «leader de la coalition de la mouvance présidentielle», de la commune, plaide pour «l’unité, la cohésion et le bannissement des luttes de préséance et les querelles». Pour saluer, la clairvoyance des jeunes et celle des femmes qui, de part leur mobilisation, ont, selon lui, compris que «c’est le temps de l’action et non celui des tiraillements». 

«La commune de Ourossogui a eu d’importants investissements sur fonds propres et ceux de l’Etat pour son émergence. Il s’est agi de l’hydraulique, de l’assainissement et notamment  des infrastructures. En plus de conforter Ourossogui dans sa position de ville-carrefour, le Chef de  l’Etat nous a gratifié de grands projets comme la réhabilitation de la RN2 (route nationale N°2, ndlr),  la construction d’un aéroport modulaire pour un coût de 14 milliards de F CFA et d’un hôpital  de niveau 2, d’un montant de 22 milliards, pour ne citer que ceux-là», a-t-il fait savoir.  Avant de réaffirmer son engagement et son soutien au président Macky Sall à qui il adresse un satisfecit pour  ses nombreuses réalisations et sa vision de développement du pays.

Le responsable politique qui se fixe le pari de diriger la mairie à partir «d’une gestion collégiale», a invité l’ensemble des leaders de la commune à rejoindre la dynamique Bennoo Bokk Yaakaar pour la construction de la ville. Après avoir magnifié la mobilisation des femmes et des jeunes, l’édile de la ville a traduit son engagement à les accompagner en leur annonçant la disponibilité de financements acquis à leur endroit. Ce, en accord avec une banque de la place qui a positionné (chèques à l’appui), 200 millions de crédit pour les femmes, 30 millions pour les jeunes et 5 millions pour les conducteurs de motos Jakarta. En conclusion, le maire de Ourossogui, qui se trouve être l’Agent judiciaire de l’Etat, qui a eu l’inspiration de cette manifestation politique, a rendu un vibrant hommage au député Farba Ngom ainsi que les personnalités religieuses et coutumières…

Pape Moctar NDIAYE

Comments are closed.