‘’Ellas son cine’’ cherche à ”rapprocher” Madrid des ”réalités africaines”

0
190

(APS) – La présidente de la Fondation ‘’Mujeres por África’’ (Femmes pour l’Afrique), María Teresa Fernández de la Vega, a loué le pouvoir du cinéma qui, selon elle, permet, dans le cadre du festival ‘’Ellas son cine’’, de ‘’rapprocher’’ Madrid, la capitale espagnole, des ‘’réalités du continent africain’’.

‘’Il est particulièrement significatif de projeter du cinéma africain ici à Madrid. Dans un contexte où les discours de haine circulent malheureusement à une fréquence élevée, ces projections nous permettent de rapprocher les réalités du continent africain de notre ville en favorisant la compréhension et l’empathie’’, a-t-elle dit.

María Teresa Fernández de la Vega s’exprimait à l’ouverture du festival ‘’Ellas son cine’’ (4-8 juin).

Elle dit être honorée d’organiser la 12e édition de ce festival qui montre que ‘’le cinéma a le pouvoir de nous unir, d’ouvrir nos yeux et nos cœurs, et de nous faire découvrir le monde sous des angles nouveaux et enrichissants’’.

‘’Ellas son cine’’ réunit chaque année le public madrilène dans la légendaire salle Berlanga, du nom d’un réalisateur espagnol.

Cette année, le festival va projeter des films de la Tunisie, du Maroc, du Cameroun, du Rwanda et du Sénégal.

Ces films, affirme María Teresa Fernández de la Vega, ‘’reflètent la diversité du continent africain’’.

Ils racontent non seulement ‘’des histoires variées’’, mais montrent également ‘’la richesse culturelle et linguistique qui caractérise l’Afrique’’, a-t-elle souligné.

‘’‘Ellas son cine’ s’est fermement engagé à donner une visibilité à toutes les régions du continent’’, a-t-elle ajouté.

Le festival a projeté en douze ans 62 longs métrages et sept courts métrages provenant de 24 pays africains, selon la présidente de la Fondation ‘’Mujeres por África’’.

‘’Chaque édition a été un voyage à travers la diversité culturelle et linguistique du cinéma africain, en nous montrant les nombreuses facettes et la richesse de leurs sociétés’’, a souligné l’ancienne vice-présidente du gouvernement espagnol.

Elle a tenu à féliciter les cinéastes d’‘’avoir partagé leurs visions’’, mais également le public pour son soutien constant et son enthousiasme.

Le festival ‘’Ellas son cine’’, organisé chaque année à Madrid, est le principal projet audiovisuel de la Fondation ‘’Mujeres por África’’, qui, selon la commissaire de l’événement, Guadalupe Arensburg Caellas, considère que ce domaine revêt une importance particulière.

Les promoteurs de la rencontre cinématographique sont “convaincus que l’audiovisuel joue un rôle très important dans la transformation des sociétés, surtout dans la rupture des modèles qui font obstacle à l’égalité entre les hommes et les femmes”, a expliqué María Teresa Fernández de la Vega.

Elle pense que les femmes sont le moteur du développement en Afrique, du cinéma aussi.

La Fondation ‘’Mujeres por África’’, qui travaille avec les femmes africaines, est dirigée par María Teresa Fernández de la Vega, première femme à avoir été vice-présidente d’un gouvernement espagnol.

En 2023, cette fondation espagnole a ouvert un bureau à l’Instituto Cervantes de Dakar, dirigé par Antonina Cupe, sa responsable digitale.

Leave a reply