Enquête préliminaire sur le rapport de la cour des comptes sur les fonds covid-19 : Birahim Seck invite le Procureur à remonter au-delà de la liste de 10 personnes

0
786

Le coordonnateur du Forum civil maintient la pression sur les autorités judicaires dans le cadre de l’enquête préliminaire sur le rapport de la Cour des comptes sur les fonds Covid-19 annoncée par le procureur de la République. Dans un message partagé sur son compte tweeter hier, Birahim Seck invite le chef du Parquet de Dakar à étendre ses investigations préliminaires confiées à la Division des investigations criminelle (Dic) au-delà de la liste de 10 personnes incriminées par les magistrats de la Cour des comptes dans ce fameux rapport. « M. le Procureur de la République, le travail ne devrait pas se limiter à la liste de 10 personnes, il y a d’autres faits qui méritent des investigations poussées comme les marchés de 15 milliards octroyés à des entreprises non spécialisées », a fait remarquer le coordonnateur du Forum civil dans son tweet.

Rendu public au mois de décembre 2022 dernier, ce document a relevé des malversations dans la gestion du fonds de riposte Covid portant environ sur 20 milliards de francs CFA tout en recommandant l’ouverture d’une information judiciaire contre une dizaine de personnalités. Lors d’une conférence de presse tenue, vendredi 23 décembre dernier, le gouvernement à travers le ministère des Finances et du Budget a réagi en apportant ses éléments de réponse relatifs à ce rapport d’audit de la Cour des comptes. Devant les journalistes, le ministère des Finances et du Budget a évalué les manquements à 6 686 784 410 FCfa, soit 0,7% des 740 milliards de francs CFA mobilisés dans le cadre de ce fonds.

En réaction à cette sortie, la société civile réunie autour d’un collectif « Sunnu’y milyaard du rees » a tenu un grand rassemblement à Dakar le vendredi 30 décembre 2022, pour réclamer l’application des recommandations de la Cour et l’ouverture d’une information judiciaire contre toutes les personnalités incriminées.  Le 6 février dernier, le procureur de la République près le tribunal de grande instance hors classe de Dakar a annoncé l’ouverture d’une enquête confiée à la Division des investigations criminelles (Dic) sur les supposées malversations financières révélées dans ce rapport. Dans une publication partagée sur sa page Facebook, le député Guy Marius Sagna a annoncé le 2 février dernier, que 29 députés ont « déposé sur la table du président de l’Assemblée nationale une proposition de résolution de mise en accusation de 10 ministres impliqués dans la gestion de ces fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la COVID-19 devant la Haute cour de justice.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply