Enquêtes parlementaires, dossiers mis sous le coude entre autres : le Forum Civil met la 14ème législature sur le pont

0
211

Le coordonnateur du Forum Civil, Birahime Seck a donné son point de sur l’initiative entreprise par une partie de l’opposition, qui selon lui propose comme premier sujet, une enquête parlementaire sur l’argent injecté pour le financement du plan décennal de lutte contre les inondations. Et si cette initiative est à saluer, selon lui, il soutient par ailleurs que les députés doivent faire lever le coude du président de la République des dossiers que ce dernier lui-même a dit avoir bloqués.

Birahime Seck  a énuméré quelques dossiers pouvant faire l’objet d’enquêtes parlementaires pour la 14ème législature, en plus de ce qu’à proposé une partie de l’opposition parlementaire. «Épousant l’actualité brûlante, une partie de l’opposition nous propose comme premier sujet, une enquête parlementaire sur l’argent injecté pour le financement du plan décennal de lutte contre les inondations. Une initiative louable, s’il en est, car, elle entre dans le champ de la reddition des comptes », se réjouit-t-il.

Cependant, selon le coordonnateur du Forum Civil « elle (l’opposition) doit aussi dans les tout premiers temps de sa législature faire lever le coude du Président de la République des dossiers que lui-même a dit avoir bloqués: les conditions d’entrée de Dubaï Port World au Port Autonome de Dakar, les Conventions de concession du King Fadh Palace, le FESMAN, les 495 milliards de fuel brut des cargaisons OLINDA achetés irrégulièrement auprès du fournisseur APL, le Prodac, le Coud, les milliards pour la confection des carte d’identité numérique, la vente de la Maison du Sénégal à New York, les coûts de construction de l’université du Futur Africain, le contrat Sécuriport doivent faire l’objet, dans les meilleurs délais, d’enquêtes parlementaires entre autres ».

A l’en croire « Il nous a été donné d’entendre que: « pour étouffer une affaire, il faut créer une commission d’enquête parlementaire ». Nous osons espérer qu’avec cette législature cet adage est faux ».

O G

Leave a reply