Enseignement supérieur : le Satuc pour le respect des acquis

0
249

Le Syndicat autonome des travailleurs des universités et centres universitaires  (Satuc) a célébré la fête du travail à l’université Cheikh Anta Diop (Ucad) de Dakar. Selon son secrétaire général national, Souleymane Gaye, cette célébration se tient dans un contexte particulier marqué par la montée des conflits et l’incertitude économique dans le monde.  

 

Sur le plan national, il a fait noter présentement une accalmie qui risque, selon lui, d’être précaire à cause d’un manque de volonté de certaines autorités de matérialiser les protocoles d’accord des syndicats. Sous ce rapport, Souleymane Gaye s’inscrit dans la poursuite du plan d’action des travailleurs des collectivités territoriales qui continuent leur mouvement de grève, malgré l’audience accordée aux centrales syndicales par le chef de l’Etat.  

Au niveau de certaines universités, il a fait savoir que les autorités de ce secteur n’ont pas appliqué le protocole d’accord du secteur public de Santé et de l’Action sociale, malgré les injonctions du ministère de l’enseignement supérieur (Mesri) dans sa note circulaire de 14 decembre 2022.  

Face à cette situation, le Satuc exige du gouvernement la mise à disposition du décret du 03 août 2023 fixant le régime spécial applicable au personnel administratif et technique de service (Pats), la revalorisation de la pension de retraite du Pats, la généralisation de l’âge de la retraite à 65 ans, l’équité dans le traitement de l’indemnité de départ à la retraite pour les ex-travailleurs du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) déployés dans les Centres régionaux des œuvres universitaires (Crous), la création de postes budgétaires pour résorber le manque d’effectif de Pats, entre autres.  

 

DZM  

Leave a reply