Entrepreneuriat : une cohorte de 20 jeunes et femmes de Dakar formés

0
1020

Une première cohorte de 20 jeunes femmes et migrants de retour de la région de Dakar ont été formé en entrepreneuriat dans les secteurs du bâtiment/travaux publics (BTP), de l’eau para-agricole, de la transformation des produits agroalimentaires et de l’aquaculture dans le cadre du projet DEFI-ARCHIPELAGO les 7, 8 et 9 septembre dernier.

Du 07 au 09 septembre courant, vingt (20) jeunes femmes et migrants de retour dans la région de Dakar, ont été outillé aux étapes de création d’entreprise et d’élaboration de plan d’affaires dans les secteurs du bâtiment/travaux publics (BTP), de l’eau para-agricole, de la transformation des produits agroalimentaires et de l’aquaculture en vue d’améliorer leur insertion sur le marché du travail.

Cette formation des jeunes s’inscrit dans le cadre du projet DEFI-ARCHIPELAGO, financé par l’Union européenne (Ue) et mis en œuvre par la Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad) en partenariat avec l’Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger (Apefe) et l’Office national de formation professionnelle (Onfp). « L’objectif était d’outiller les jeunes, femmes et migrants de retour sur les étapes de création d’entreprise et d’élaboration de plan d’affaires », a rappelé Khadidiatou Dia, représentante de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar lors de la cérémonie de clôture de cet atelier de formation. De manière pratique, détaille-t-elle : « Il est question de renforcer les compétences techniques et l’employabilité des jeunes bénéficiaires dans les secteurs du bâtiment/travaux publics (BTP), de l’eau para-agricole, de la transformation des produits agroalimentaires et de l’aquaculture en vue d’améliorer leur insertion sur le marché du travail ».

Elle ajoutera que la Cciad), en tant que codemandeur, « travaille en parfaite synergie d’actions avec l’Office national de formation professionnelle (Onfp) pour renforcer l’employabilité des jeunes dans le marché du travail ». L’objectif global du projet consiste à augmenter les opportunités d’emplois pour les jeunes chômeurs et migrants de retour dans 4 Régions du Sénégal : Dakar, Diourbel, Kolda et Louga. Toutefois, il est à préciser que ces jeunes récipiendaires font parti d’une cohorte à capaciter dans le cadre dudit projet.

JEAN PIERRE MALOU

Leave a reply