Euro 2024 : les Pays-Bas surclassent la Roumanie et filent en quarts

0
153

Après un lundi assez pauvre en spectacle, cette journée de mardi démarrait avec un duel entre la Roumanie et les Pays-Bas. Des Néerlandais qui sortaient d’une phase de poules assez médiocre, s’étant qualifiés en tant que meilleurs troisièmes dans le groupe de la France. Curieusement, les Roumains ont terminé avec le même nombre de points – 4 au total – mais cela leur a premis d’être premiers de la poule E, devant la Belgique notamment. Les Oranje – vêtus de bleu aujourd’hui – devaient mieux faire donc. La rencontre démarrait avec beaucoup d’intensité, et une équipe roumaine offensive et agressive.

Dennis Man était par exemple très actif devant, et auteur d’une frappasse qui a frôlé la barre (14e). Mais c’est la qualité individuelle néerlandaise qui allait frapper en premier. Côté gauche, Cody Gakpo a envoyé une mine au ras du poteau droit d’un Nita impuissant pour ouvrir le score (0-1, 20e). Son troisième but dans cet Euro, et le début d’une grosse prestation. La Roumanie avait quand même du répondant, avec une énorme occasion manquée par Man (23e), alors que De Vrij, seul à la retombée d’un corner, envoyait le ballon dans le petit filet extérieur (26e). La rencontre était assez animée et Dumfries se voyait déjà offrir un caviar à Depay dans la surface, mais l’intervention décisive de Dragusin empêchait le deuxième but hollandais.

Cody Gakpo a brillé

La bande de Xavi Simons commençait à dominer totalement les débats, et le joueur appartenant au PSG ratait une superbe occasion, hésitant à frapper à bout portant au niveau du point de penalty suite à un caviar de Dumfries, avant de dévisser complètement (44e). Au retour des vestiaires, les Néerlandais continuaient d’avoir le dessus dans le jeu. Sur un cafouillage dans la surface, Memphis était à deux doigts de catapulter le cuir au fond mais Ratiu taclait in extremis pour empêcher l’ancien Lyonnais de fusiller les cages (54e). La Roumanie s’en sortait bien en n’étant qu’un seul but derrière, et Van Dijk, sur corner, manquait le cadre de peu (58e).

Les assauts s’enchaînaient et Nita devait sortir une belle intervention sur une frappe d’un Gakpo en feu (62e). Il inscrivait même un deuxième but en renard des surfaces, finalement annulé à cause d’un hors-jeu (63e). Depay voyait son coup franc sortir après avoir frôlé le poteau droit (68e). C’était un véritable festival, mais le but du break se faisait attendre. Veerman manquait une nouvelle opportunité avec un plat du pied non-cadré de quelques centimètres (73e). C’était un miracle que la bande de Memphis Depay ne mène que d’un but… Jusqu’à ce que Donyell Malen fasse enfin le break à la 83e. Sur un ballon en retrait précieux d’un Gakpo très combatif sur le coup, Malen n’avait plus qu’à mettre le pied pour plier la rencontre. Il s’offrait même un doublé dans le temps additionnel au terme d’une transition rondement menée. La sélection de Ronald Koeman a surclassé son rival – le score aurait même pu être plus sévère – et défiera le vainqueur du duel entre l’Autriche et la Turquie en quarts.

footmercato

Leave a reply