Euro 2024 : l’Espagne gifle la Croatie et démarre fort

0
229

Après la grosse victoire de l’Allemagne sur l’Écosse (5-1) et la belle victoire de la Suisse sur la Hongrie (3-1), l’Espagne affrontait la Croatie pour le premier gros choc de cet Euro 2024. La Roja de Luis de La Fuente se présentait avec une équipe très séduisante sur le papier avec Lamine Yamal, Alvaro Morata, Pedri, Rodri ou encore Fabian Ruiz. Du côté de la Croatie, on retrouvait au milieu de terrain le trio magique Brozovic, Modric et Kovacic. De quoi offrir une rencontre palpitante entre deux prétendants crédibles au sacre final. Et en début de rencontre, c’est la Croatie de Zlatko Dalić qui débutait fort et obligeait Unai Simon à s’illustrer. Mais la Roja, qui avait fait le dos rond jusqu’ici, punissait la Croatie sur sa première grosse occasion. Bien lancé par Ruiz, Alvaro Morata s’en allait seul au but tromper tranquillement Livakovic (1-0, 29e). Un but qui lançait parfaitement l’Espagne qui faisait le break dans la foulée. Sur un bon décalage de Pedri, Fabian Ruiz s’offrait un petit numéro impressionnant et finissait d’une frappe du gauche (2-0, 32e).

Cela ne s’arrêtait pas là puisque juste avant la pause, l’Espagne inscrivait un troisième but pour assommer complètement une équipe croate méconnaissable et assez maladroite. Sur un corner joué à deux, Lamine Yamal déposait une galette dont il a le secret sur Dani Carvajal qui se jetait et inscrivait le troisième but du match (3-0, 45e+2). Au retour des vestiaires, la Croatie tentait le tout pour le tout mais ne parvenait pas à réduire l’écart. Lamine Yamal ne passait pas loin du 4e but des siens mais son tir était arrêté de manière impressionnante. Comme un symbole, la Croatie manquait même un penalty en fin de rencontre, preuve que cette première rencontre était définitivement à oublier pour la bande à Luka Modric, trop discret ce samedi. L’Espagne connait des débuts parfaits dans cet Euro avec cette belle victoire qui assure presque une qualification avec le système des meilleurs troisièmes qui se qualifient. Seul point noir pour la Roja, et ce n’est pas rien, Alvaro Morata et Rodri ont dû quitter le terrain après des blessures. En espérant que ce ne soit pas trop grave sinon l’Espagne perd deux joueurs très importants…

footmercato

Leave a reply