Exploitation du gaz entre le Sénégal et la Mauritanie : le projet GTA franchit une étape importante

0
440

C’est un pas de plus franchi par le projet d’exploitation de gaz naturel situé au large de la Mauritanie et du Sénégal.

En effet, l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), un composant clé du développement du GNL de la phase 1 de Grand Tortue Ahmeyim (GTA), est arrivée à son emplacement définitif, au large de la frontière maritime entre la Mauritanie et le Sénégal.

L’information est livrée, ce mardi, par British Petroleum (BP), à travers un communiqué, qui relève que le navire FPSO est en train d’être amarré à 40 km des côtes, à une profondeur d’eau de 120 km et il sera exploité par BP pour le compte des partenaires du projet, à savoir Kosmos Energy, Petrosen, SMH et BP. Le projet permettra de produire du gaz à partir de réservoirs situés en eau profonde, à environ 120 km des côtes, grâce à un système sous-marin.

« BP investit dans le système énergétique d’aujourd’hui et de demain et la phase 1 de GTA représente cet investissement en action. Il s’agit d’une étape majeure pour la phase 1 du projet GTA, un projet innovant de développement du GNL qui ouvre la voie à l’exploitation des ressources gazières de la Mauritanie et du Sénégal. Le navire FPSO a parcouru la moitié du globe et son arrivée en toute sécurité [et son installation] témoigne de la résilience, des compétences, du travail d’équipe et des efforts considérables de tous les partenaires impliqués. Nous nous concentrons désormais entièrement sur la réalisation sûre du projet, tout en travaillant en vue de la mise en production du gaz », s’est notamment réjoui Dave Campbell, vice-président senior de BP pour la Mauritanie et le Sénégal.

À noter que la phase 1 du projet GTA devrait produire environ 2,3 millions de tonnes de GNL par an, pendant plus de 20 ans. « Il s’agit du premier développement gazier dans ce nouveau bassin au large des côtes sénégalo-mauritaniennes, avec des puits situés à des profondeurs d’eau allant jusqu’à 2 850 m, la phase 1 du projet », rappelle-t-on dans ce document parvenu à Seneweb.

Le FPSO accueillera jusqu’à 140 personnes en fonctionnement normal. Il devrait traiter plus de 500 millions de pieds cubes standard de gaz par jour, d’après la même source.

Leave a reply