Exploitation du pétrole et gaz au Sénégal : Les OSC préconisent une gouvernance responsable

0
237

Legs-Africa, Action pour la justice environnementale, Femmes enfants, environnement, Green Sénégal, Lead Sénégal, Alliance des acteurs et métiers des énergies au Sénégal, Lumière, synergie et développement des organisations citoyennes et écologiques du Sénégal ont, à travers un mémorandum, plaidé hier jeudi 25 novembre, à Dakar, à une gouvernance responsable des ressources pétrolières et gazières.

La déclaration qui a sanctionné l’atelier de partage des contributions des Osc sur les choies économiques et écologiques pour une gouvernance responsable et durable du pétrole et du gaz au Sénégal est la synthèse des sessions de débat autour des défis et opportunités de l’exploitation du pétrole et du gaz.

Analysant exhaustivement la situation, les Osc ont appelé les autorités à encourager les porteurs de projets pétroliers en cours ; à adopter des techniques visant à réduire les émissions de CO2 à défaut de les éradiquer ; à orienter une partie importante des revenus pétroliers escomptés vers le financement de la transition énergétique ; à mettre en place un protocole exigeant d’encadrement des émissions de GES dans le cadre des nouveaux projets en cours d’exploration ; à arrêter un plan de sortie des énergies fossiles en raison de leur absence de durabilité.

Toutefois, elles n’ont pas manqué d’encourager l’Etat à promouvoir et davantage vulgariser la contribution déterminée au niveau national (Cdn) avec une plus grande implication des organisations citoyennes et des communautés ; à mobiliser les forces vives de la nation autour de l’urgence climatique et l’adaptation des comportement conséquents ; à mettre en œuvre une stratégie claire et concertée des politiques et outils juridiques permettant de réduire les émissions carbones et mieux encadrer la gouvernance environnementale des projets pétroliers, à travers des études d’impacts environnementales et sociales régulière, une gestion inclusive des plans de gestion environnementale et sociale des exploitations en cours, et une réévaluation des impacts et des externalités négatives des projets pétroliers et gaziers avant l’octroi de la nouvelle décision finale d’investissement entre autres.

Prenant la pleine mesure des effets dégradant de l’action de l’homme sur la nature, les Osc ont pendant un mois, à travers trois sessions de débat autour des défis et opportunités de l’exploitation du pétrole et du gaz, de l’évaluation des actifs du Sénégal après prise en compte de l’impact de la pandémie à covid-19 et de la transition énergétique ainsi que l’appréciation du niveau d’inclusion des citoyens dans la gouvernance du secteur face aux enjeux de développement durable, des organisations de la sociétés civile et experts écologiques sénégalais ont souligné la nécessité de mettre en avant l’enjeu développement durable au centre de toutes les politiques publiques.

JP MALOU

Comments are closed.