Exposition «standing africans» : LaMean D explore le panafricanisme à travers ses œuvres

0
270

Jusqu’au 21 mai prochain, les amateurs d’art ou les militants du panafricanisme pourront admirer les œuvres réalisées par l’artiste-peintre LaMean D au restaurant Le Cube sis sur l’Avenue Bourguiba. 33 tableaux d’arts de figures importantes de Diaspora africaine y sont à découvrir depuis le 11 mai dernier. L’exposition s’intitule «Standing Africans».

De par leurs inventions, conquêtes, écrits ou encore combats pour la dignité noire, elles ont marqué l’histoire. Ce, dans tous les domaines : politique, culturel, moral, spirituel ou sportif. Et pour découvrir ces grandes figures de diaspora africaine, une exposition leur est consacrée. On doit cette présentation à l’artiste-peintre LaMean D, de son vrai nom Mohammadou Lamine Diaw.

Intitulée « Standing Africans » (Africains de la Diaspora Debout), l’exposition est à voir au restaurant Le Cube sis sur l’Avenue Bourguiba à Dakar. Jusqu’au 21 mai prochain, on découvre des portraits de 32 grandes figures militantes historiques. Il y a, par exemple, Cheikh Anta Diop, Malcom X, Aline Sitoé Diatta, Thomas Sankara, Rosa Park, Tony Morrison, Nelson Mandela, Martin Luther King, Mohamed Ali, Patrice Lumumba, Marcus Garvey, Amilcar Cabral. L’exposition traduit l’idée que la civilisation africaine doit se nourrir de son passé pour mieux rebondir.

«Notre ambition est d’ancrer tous ces personnages (et bien d’autres encore) de grande valeur dans l’imaginaire africain diasporique afin que les générations puissent, tout en sachant investies d’une mission transformatrice, se rappeler fièrement qu’elles sont aussi héritières d’une longue et belle lignée », explique l’artiste-peintre.

Pour cette exposition, les visiteurs auront à première vue à découvrir le portrait du père de la révolution maraboutique Toroodo, Ceerno Souleymane Baal, celui de la dernière reine du Walo, Ndatté Yalla ainsi de suite : des figures les plus anciennes aux plus récentes. « C’est une présentation chronologique. On a commencé depuis la période de la colonisation jusqu’à récemment comme Mandela dans les années 80 ou 90», a précisé LaMean D. Le natif de Saint-Louis fait rimer image et message dans sa présentation. A côté de chaque tableau, est collé un texte évoquant la biographie, la bibliographie ou encore les mots de ces hommes et femmes qui ont contribué à la conscientisation du monde noir. C’est pourquoi, LaMean D qui se définit comme un panafricaniste garde toujours espoir quant à la transformation de l’Afrique. « Je suis profondément panafricain. Je crois en l’Afrique. Je crois qu’il viendra un jour, les migrations par exemple se feront dans le sens inverse. On a des terres, de l’espace », a-t-il fait savoir.

LaMean D a peint ses tableaux de couleurs plus ou moins rares avec sa sensibilité et sa touche personnelle. « J’ai essentiellement peint en acrylique pour la majeure partie mais chaque tableau a sa particularité. Il y a beaucoup de collage. Je me sers beaucoup de matériaux dans mon travail. Je travaille avec les doigts. Tout ce qui me tombe sur la main. Du coton tige. Tout ce que je ramasse. Je fais tout ce que le tableau me suggère ».

Fruit de trois ans de travail, cette exposition est comme une sorte « renaissance »  pour l’artiste. « Je reviens sur la scène. Il y a eu des moments où j’ai été dans des expositions collectives mais c’est vraiment ça ma première exposition personnelle. C’est quelque part mon retour et puis ma renaissance », confie LaMean D.

Mariame DJIGO

Leave a reply