Fady Mballo condamné à 2ans de prison pour détournement de mineur.

0
188

Fady Mballo a été condamné à passer deux ans à la maison d’arrêt et de correction pour détournement de mineur sur la personne A. D ( fillette de 12ans).  

Fady Mballo, gardien du lycée Chérif Samsidine Aidara de Vélingara, contraint par le tribunal de grande instance de Kolda, à passer les deux prochaines années à la maison d’arrêt et de correction.

Les faits s’étaient déroulés le 24 mars dernier. Ce jour-là, rapporte le quotidien Enquête, la fillette A. D. a quitté le domicile de ses parents, dans le quartier Sinthiang Afia de Vélingara, pour se rendre chez ses camarades.
Arrivée à hauteur du lycée, elle a été interceptée par Fady Mballo. Ce dernier l’a piégée en lui demandant d’aller lui acheter de la cigarette, lorsque la mineure est revenue, Mballo lui a pris la main et l’a fait entrer dans sa chambre…

Interrogé devant la barre, Fady Mballo a formellement contesté les faits pour lesquels il est poursuivi.

Il a soutenu qu’il n’a rien fait à la petite, avant de marteler que cette affaire a été fabriquée de toutes pièces dans le seul but de ternir son image. Mais il a été démenti par la fillette et un témoin oculaire.

La petite A. D. raconte : “Fady Mballo m’a déshabillée et a pris son pénis pour le frotter sur mon sexe. De plus, il m’a demandé de jouer avec son sexe, en me menaçant de mort au cas où je refuserais. Ce que j’ai fait.’’

Des déclarations corroborées par le maçon Ibrahima Sy : “Je l’ai surpris dans sa chambre où j’ai l’habitude de charger mon téléphone portable. Je l’ai trouvé avec la fillette qui était assise sur ses cuisses en train de jouer avec son pénis.

Et lui Fady Mballo avait le dos au mur. Dépassé par la tournure de l’événement, immédiatement, je suis sorti et j’ai informé les parents de la victime. Ce qui a valu son arrestation.’’

Devant ces témoignages accablants, le juge s’est à nouveau adressé au prévenu et lui a demandé si c’était vrai.

Le prédateur sexuel et célibataire endurci a marqué une minute de silence avant de confesser : “Sincèrement, j’ai pris la main de la petite et je l’ai entrainée dans la chambre. Une fois à l’intérieur, je lui ai caressé la poitrine et le dos, avant de toucher son sexe.’’

Suffisant pour que le procureur requière deux ans de prison ferme contre lui. Pour le ministère public, Fady Mballo est un vieux nuisible à la société, qui ne mérite pas sa place en son sein. Car, dit-il, les faits pour lesquels il est poursuivi ne souffrent d’aucun doute.

Le procureur a été suivi par le tribunal de grande instance de Kolda qui a condamné le vigile du lycée Chérif Samsidine Aidara de Vélingara à passer deux bonnes années à la citadelle du silence.

Il a été reconnu coupable des délits de détournement de mineure et d’attentat à la pudeur sur une fillette de moins de 12 ans et de surcroit élève en classe de CE2.

Maryam TOURÉ

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :