Festival de jazz de Saint-Louis : Ismaël Lo chante la paix

0
659

Jeudi soir, la place Baya Ndar a brillé de mille feux sous le rythme des chansons d’Ismaël Lo. L’auteur-compositeur animait un concert dans le cadre de la 31ème édition du festival de jazz de Saint-Louis qui se déroule du 25 au 29 mai 2023. Venu nombreux, le public a quitté les lieux avec des étoiles dans les yeux. Dans ce contexte de tension politique au Sénégal, Ismaël Lo a profité de l’occasion pour appeler à la paix.

«Festival de jazz, merci beaucoup. Ce fut un plaisir ». Ces quelques mots sont d’Ismaël Lo après avoir joué le morceau «Sofia». Visiblement très ému, le chanteur sénégalais et son équipe s’apprêtent à quitter la scène après près de 90 minutes d’un show enflammé mais le public en veut plus. «Non ! Non ! Non», clame-t-il.

«Vous voulez que je revienne», rétorque Ismaël Lo.  Le public scande : «oui…». Le musicien reprend le micro et fait encore ravir les spectateurs de la place Baya Ndar. C’était jeudi soir, 25 mai lors du concert d’ouverture de la 31ème édition du festival de jazz de Saint-Louis.

23h25, l’artiste fait son apparition sur scène, muni de sa guitare et vêtu d’un costume africain de couleur bleu de nuit. Il n’a pas encore prononcé un seul mot mais la foule l’acclame et l’applaudit. Iso Lo comme on le surnomme, ne perd pas de temps et commence fort avec le titre «Baykat» dans lequel il rend hommage aux agriculteurs. Il enchaîne ses tubes dont « La femme sans haine » où il déclare « toutes les femmes sont des reines ».

Comme le soleil levant, son concert est allé crescendo. D’abord tranquilles avec la soul et le rhythm’n’blues, les rythmes se sont faits plus rapides jusqu’au «mbalax». Il voulait chauffer la foule et l’a réussi non sans mal avec la voix profonde qui le caractérise. Avec ses traits d’humour, ses blagues et sa bonne musique, Ismaël Lo a su conquérir un public enthousiaste qui battait des mains à tout rompre. Chaque nouvelle chanson débute sous une nuée d’applaudissements. Le chef d’œuvre «Manko», sorti il y a 16 ans et dans lequel l’artiste lance un message de paix à l’endroit des acteurs politiques, n’y est pas échappé. Même sensation sur les morceaux « Tajabone » et « Dibi Dibi Rek ». Ce qui frappe le plus, c’est la réaction du public composé de beaucoup d’étrangers. Il chante en chœur avec l’artiste, nul doute que ce public connaît tout le répertoire d’Ismaël Lo. Cela dénote sans nul doute de l’aura de cet artiste, parmi les premiers à hisser la musique sénégalaise au niveau international. Sur le plaidoyer en faveur de la paix, viendra la chanson intitulée « Africa » que le public connaît aussi sur le bout des doigts. « C’est une chanson pour que la paix règne partout dans le monde », explique l’artiste. Il invite ainsi le public à chanter avec lui. Avec ce morceau, il faut chanter fort », lâche  Ismaël Lo.

S’adressant aux journalistes à la fin du concert, Ismaïl Lo livre soutient : « C’est un énorme plaisir de me produire chez moi au Sénégal dans ce festival international de jazz de Saint-Louis. Depuis des années, ce festival existe. Ça a été un festival très chaleureux, très enthousiaste. Les gens étaient très contents et moi aussi parce que ce n’était pas un festival coincé. Quand on dit festival de jazz, c’est du jazz mais bien je peux inscrire notre musique comme étant du jazz parce que toutes les musiques se valent. Donc, j’ai joué le jeu avec le public. J’ai été très heureux et très honoré d’avoir donné ce concert».

Non sans remercier les organisateurs du festival qui lui ont donné cette occasion. Le festival de jazz dont la Bicis fait partie des partenaires, se poursuit jusqu’au 29 mai prochain avec une riche programmation musicale.

Mariame DJIGO

(Envoyée Spéciale à Saint-Louis)

Leave a reply