Foot européen : l’Atlético menace le Real, la Roma sur le podium, Arsenal freiné

0
1037

En France, Marseille a encore perdu des points dans la course à la Ligue des champions à Lorient (0-0), comme Monaco à Nantes (2-2). En Espagne, l’Atlético Madrid a remporté le derby contre le Rayo Vallecano (2-1). En Italie, la Lazio Rome a conforté sa 2e place de la Serie A en battant la Juventus (2-1), devançant l’AS Rome, qui grimpe sur le podium. En Angleterre, Liverpool a réussi à arracher un nul (2-2) contre Arsenal, freiné dans sa quête d’un premier titre depuis 20 ans.

Marseille au ralenti, Monaco freiné et Lyon reprend sa route

Marseille a encore perdu des points dans la course à la Ligue des champions, dimanche 9 avril, à Lorient (0-0), comme Monaco à Nantes (2-2) lors d’une 30e journée de Ligue 1 marquée par la victoire de Lyon devant Rennes (3-1), qui maintient les espoirs de l’OL.

Au sortir du week-end, seules deux équipes du top 5 peuvent sourire : le Paris SG, toujours leader avec 6 points d’avance après sa victoire samedi à Nice (2-0), et le RC Lens, désormais seul deuxième du classement après son succès vendredi devant Strasbourg (2-1).

Le club de la capitale et son dauphin s’affronteront samedi prochain au Parc des Princes pour le match au sommet de la 31e journée.

Pour les autres candidats à la Ligue des champions, le rythme est difficile à tenir. L’OM est le premier à souffrir, avec ce deuxième match nul d’affilée qui le fait reculer à deux longueurs des Sang et Or.

En Bretagne, les Marseillais n’ont pas trouvé la faille lors d’une rencontre sans révolte. Ils auraient même pu céder, notamment sur une tentative de leur ancien attaquant Bamba Dieng, repoussée par Pau Lopez (63e).

Le club de Pablo Longoria reste donc sur la dernière marche du podium, même s’il conserve ses trois points d’avance sur Monaco, qui n’a pas tenu le rythme à La Beaujoire malgré une avance de deux buts à la mi-temps.

Sur la lancée de leur qualification pour la finale de Coupe de France, mercredi contre Lyon (1-0), les Canaris et leur public ont repris le dessus en seconde période, et l’inévitable Ludovic Blas a fini par égaliser à la 78e minute pour offrir au FC Nantes cinq points d’avance sur la zone rouge.

Désespéré par l’élimination en demi-finale de Coupe, Lyon peut se frotter les mains devant ces résultats, après avoir signé un deuxième succès de suite en Ligue 1. Après le PSG (1-0), l’OL a dominé le Stade rennais au bout d’une seconde période renversante, et pointe à la fin du week-end au 7e rang, avec des chances encore intactes d’accrocher la 5e place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa Conférence.

L’Atlético surclasse le Rayo et menace le Real

L’Atlético Madrid a remporté le derby contre le Rayo Vallecano 2-1 dimanche soir lors de la 28e journée de Liga et se rapproche à deux points du Real Madrid, deuxième avec 59 points mais défait 3-2 par Villarreal samedi soir.

Les Colchoneros ont concrétisé leurs deux premières occasions du match : Nahuel Molina a ouvert la marque à la 22e minute, puis s’est directement dirigé vers son banc pour brandir un maillot d’Angel Correa, absent en raison du récent décès de sa mère, trois minutes avant que Mario Hermoso ne double la mise de la tête sur corner (25e).

L’Atlético a vu sa fin de rencontre facilitée par l’exclusion sur carton rouge direct (après visionnage vidéo) du défenseur central français Florian Lejeune pour une faute en position de dernier défenseur sur Alvaro Morata peu après l’heure de jeu (64e). Cela n’a pas empêché l’international espagnol de manquer de manière incompréhensible le but du 3-0 à la 69e minute, seul face au gardien.

Dans le final, Fran Garcia a malgré tout réduit l’écart à la 85e minute d’un ballon catapulté du gauche dans les filets de Jan Oblak depuis les 25 mètres.

Avec cette victoire, les coéquipiers d’Antoine Griezmann confirment ainsi leur excellente passe : les Rojiblancos n’ont plus perdu en Liga depuis le 8 janvier face au FC Barcelone (1-0), soit un total de neuf victoires et trois nuls en trois mois. Éliminés de toutes les autres compétitions, ils poursuivent désormais l’objectif d’inquiéter le Real, cramponné à sa deuxième place depuis le Mondial.

Le FC Barcelone, en tête avec douze points d’avance sur le Real, reçoit Gérone lundi (21 h) au Camp Nou avec l’occasion de creuser le fossé à quinze points.

Grâce à De Ligt, le Bayern gagne et conserve la tête de la Bundesliga

Grâce à une superbe frappe de son défenseur central Matthijs De Ligt, le Bayern Munich s’est imposé samedi après-midi sur la pelouse de Fribourg 1 à 0 et conserve ses deux points d’avance en tête de la Bundesliga.

Quatre jours après leur élimination en quarts de finale de la Coupe d’Allemagne par Fribourg (2-1), les hommes de Thomas Tuchel ont pris leur revanche en championnat et comptent désormais 58 points, deux de plus que le Borussia Dortmund à sept matches de la fin.

Car dans le même temps, les hommes d’Edin Terzic sont parvenus à inverser leur tendance négative des sept derniers jours (défaite à l’Allianz Arena contre le Bayern 4-2 et élimination à Leipzig en quarts de Coupe) en s’imposant sur leur pelouse du Westfalenstadion contre l’Union Berlin (2-1).

À trois jours de se déplacer à Manchester pour y affronter City en quarts de finale aller de la Ligue des champions, les décuples champions d’Allemagne en titre du Bayern Munich se sont un peu rassurés, même si offensivement ils ont manqué de réalisme.

À Dortmund, le Borussia a montré du caractère, car après avoir mené au score grâce à Donyell Malen (28e), ils ont vu l’Union Berlin égaliser sur sa seule occasion par Kevin Behrens (61e).

Loin de se décourager, les coéquipiers de Marco Reus, remplaçant en début de rencontre, ont arraché trois précieux points grâce à Youssoufa Moukoko à l’entame des dix dernières minutes (79e), un succès qui leur permet de rester dans la course au titre face au Bayern.

Éliminés de la Ligue des champions par Chelsea en huitième de finale et de la Coupe d’Allemagne il y a trois jours par Leipzig, les hommes d’Edin Terzic n’ont plus qu’à se concentrer jusqu’à la fin mai sur la Bundesliga. Pour tenter de mettre fin à la décennie hégémonique munichoise (2012/22), le Borussia devra remporter ses sept derniers matches et compter sur au moins un, si ce n’est deux faux-pas du Bayern dans le sprint final.

La Lazio défend sa 2e place, la Roma sur le podium

Derrière l’inaccessible Naples, la Lazio Rome a conforté la 2e place de la Serie A en battant samedi la Juventus (2-1), devançant l’AS Rome, qui grimpe sur le podium en profitant des points égarés par l’AC Milan et l’Inter Milan.

S’ils n’ont aucune chance de rejoindre Naples, leader avec 16 points de marge, les Biancocelesti confirment leurs prétentions à l’un des quatre billets qualificatifs pour la Ligue des champions, avec cinq points d’avance sur la Roma (3e), six sur Milan (4e) et sept sur l’Inter (5e).

La Juve reste septième, à 14 points de la Lazio, soit à un point près l’équivalent de sa pénalité de 15 points pour fraudes comptables.

La Roma n’a elle pas manqué l’occasion de s’inviter sur le podium après les faux-pas vendredi de l’AC Milan (0-0 contre Empoli) et de l’Inter Milan (1-1 à la Salernitana), en s’imposant chez le Torino (1-0).

La Roma en profite pour mettre à cinq points l’Atalanta Bergame (6e), battue à domicile par le séduisant Bologne de Thiago Motta, qui revient lui-même à cinq points (8e) de la « Dea », entretenant ses espoirs européens.

Arsenal freiné par Liverpool, City déroule, Manchester United et Newcastle engrangent

Malgré un pénalty raté par Mohamed Salah et après avoir été mené 2-0, Liverpool a réussi à arracher un nul (2-2) au courage contre Arsenal, freiné dans sa quête d’un premier titre depuis 20 ans, dimanche, pour la 30e journée de Premier League.

Pour les Gunners, qui ont désormais six points d’avance sur Manchester City mais avec un match en plus et un déplacement à l’Etihad dans 17 jours, ce match restera un tournant dans la course au titre, quelle que soit l’issue.

Liverpool est, lui, toujours englué à la 11e place à 12 longueurs des places qualificatives pour la Ligue des champions mais a montré sa capacité à se hisser à son meilleur niveau en passant tout près d’une victoire sensationnelle.

Pour la première fois depuis longtemps, Arsenal a semblé un leader vulnérable dans la course au titre qu’il mène face à City, un habitué des épilogues au couteau.

Manchester City, justement, a expédié les affaires courantes en écrasant Southampton (4-1), avec un doublé d’Erling Haaland. Les Saints ont tenu tête 45 minutes mais, à trois jours d’un quart de finale aller de C1 contre le Bayern Munich, Pep Guardiola avait sorti la grosse équipe et City a déroulé en deuxième mi-temps.

Avec un but d’Anthony Martial, mais en perdant Marcus Rashford sur blessure, Manchester United a connu une victoire douce amère contre Everton. Les Red Devils, 4e, restent à égalité de points avec Newcastle (3e) et gardent trois longueurs d’avance sur Tottenham qui compte un match en plus.

France24.com avec Afp

Leave a reply