France : À une semaine du second tour, Marine Le Pen rattrapée par un scandale

0
451

Une affaire qui tombe mal pour la candidate du Rassemblement National (RN) dans le sprint final pour la présidentielle française. Ce samedi, le média d’investigation Médiapart a publié une enquête dans laquelle Marine Le Pen est mise en cause dans le rapport de l’Office européen de lutte anti-fraude (Olaf) aux côtés de  3 autres anciens eurodéputés du Front National (FN) dont son père Jean-Marie Le Pen. L’article révèle que le dossier les incriminant a été remis à la justice le 11 mars dernier.

Concrètement, il est reproché à la candidate d’extrême droite d’avoir détourné un montant de 136 993,99 euros d’argent public du parlement lorsqu’elle siégeait en tant que députée de entre 2004 et 2017. Le rapport long de 116 pages et épluché  par Médiapart évoque notamment un épisode de ces détournements. En 2010, Marine Le Pen aurait demandé au parlement européen le remboursement de près de 5000 euros de frais d’hôtel et de voyage de 13 militants frontistes participant à une réunion organisée par le front national avec comme thème « Les régions et l’Europe face à la crise financière ».

Mais une lettre envoyée au parlement par l’un des participants affirmait qu’il s’agissait en réalité de la préparation interne pour la présidence du FN. La lettre révèle que pour obtenir le remboursement, Marine Le Pen aurait accroché un drapeau européen au mur pour une séance photos puis les aurait envoyées au parlement de Strasbourg. Après cela, elle aurait désigné le drapeau et dit : « Rangez-moi cette merde. »
Une histoire que la mise en cause a contesté en affirmant que son auteur souhaitait certainement une dent contre elle.

Seneweb

Leave a reply