Gestions inondations : vers l’évaluation des actions déroulées cette dernière décennie

0
157

Le président de la République a demandé hier, mercredi 10 juillet 2024, en réunion du Conseil des ministres, un déploiement efficace des dispositifs de prévention et de gestion des inondations dans les localités touchées par le phénomène, accéléré, selon lui, par l’urbanisation croissante du Sénégal et les difficultés d’aménagement de nos communes. Par ailleurs s’adressant  au Premier ministre, le chef de l’Etat a demandé l’évaluation des actions de lutte contre les inondations déroulées dans cette dernière décennie pour ensuite engager une réorientation de la stratégie nationale d’assainissement…

Autre point abordé hier, par le chef de l’Etat, lors de la réunion du Conseil des ministres, c’est celui concernant les inondations avec leurs lots de dégâts enregistrés à chaque hivernage. Abordant ce point, le chef de l’Etat, faisant remarquer que l’urbanisation croissante du Sénégal et les difficultés d’aménagement de nos communes ont accéléré le phénomène des inondations et augmenté les besoins en infrastructures d’assainissement, a demandé le déploiement efficace des dispositifs de prévention et de gestion des inondations dans les localités touchées.

Ainsi, tout en invitant le Premier ministre et le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement à intensifier les actions, avec la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers et l’ensemble des services de l’Etat mobilisés, il a souligné, en outre, la nécessité de mobiliser, en mode alerte, les mécanismes publics de solidarité nationale pour assister les populations sinistrées, en relation avec les autorités administratives.

Par ailleurs, toujours sur cette question, le président de la République a également demandé au Premier ministre d’évaluer les actions de lutte contre les inondations déroulées durant cette dernière décennie, pour ensuite engager une réorientation de la Stratégie nationale d’assainissement, en cohérence avec le renouveau des politiques en matière d’aménagement du territoire, d’urbanisme et d’habitat.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, le Premier ministre a été, à ce titre, invité à procéder à l’actualisation et à la généralisation des Plans directeurs d’Assainissement (PDA) et de lui proposer un nouveau Programme intégré de Développement de l’Assainissement (PIDA).

Prenant la parole à la suite du chef de l’Etat, Ousmane Sonko «a également insisté, à la suite du Chef de l’Etat, sur l’importance capitale attachée à la gestion préventive des inondations, en engageant le ministre des Finances et du Budget à accorder une priorité absolue, dans les arbitrages budgétaires, à la prise en charge des dépenses y afférentes».

Revenant sur les enseignements de sa participation à la journée «Setal Sunu Réew» du 6 juillet 2024 à Saint-Louis, où il a représenté le Chef de l’Etat, le Premier ministre a déploré les retards relevés dans l’exécution des chantiers d’assainissement, de gestion des inondations et de lutte contre l’érosion côtière, notamment des différents projets et programmes. Poursuivant, il a indiqué que «ces constats rendent urgente l’élaboration d’un état des lieux complet de ces projets et programmes».

Nando Cabral GOMIS

Leave a reply