Grève annoncée des travailleurs de l’hydraulique du 15 au 17 septembre : vers un Magal sans ?

0
260

Le grand Magal de Touba, prévu le 15 septembre prochain, risque de se passer sans la moindre goutte d’eau. Les millions de pèlerins qui se rendront dans la ville sainte, durant la période du Magal, risquent de faire face à une situation précaire durant trois jours. Et pour cause ! Le Collectif des travailleurs prestataires de l’hydraulique a décidé d’aller en grève  du 15 au 17 septembre 2022.

N’ayant pas obtenu gain de cause après deux plans d’action, le Collectif des travailleurs bénévoles dans les 16 brigades de l’hydraulique du Sénégal passe la vitesse optimale.

Selon Emedia qui donne l’information, Babacar Ly et Cie annoncent une grève générale de 72 heures (du 15 au 17) septembre prochain.

En effet, ledit collectif a introduit un préavis de grève à Serigne Mbaye Thiam dans lequel, le collectif a rappelé au ministère de l’eau que « les 16 brigades de l’hydraulique au niveau national gèrent plus de 2000 forages ». Ce qui laisse entendre que cette grève aura une dimension nationale, et ses impacts se feront ressentir partout dans le pays.

À propos du Magal de Touba, ils ont souligné que les « camions-citernes approvisionnement régulièrement beaucoup de quartiers de Touba durant la période du Magal et ceux des régions à l’intérieur du pays qui restent des jours, voire des semaines sans eau, à cause de la défaillance notée dans le réseau de Sen’Eau ».

Par ailleurs, les prestataires de l’hydraulique déplorent la léthargie de leur tutelle, malgré les nombreuses lettres de demande, pour leur recrutement dans le programme « Xeyu Ndaw Ni ». Ils dénoncent, par la même occasion, le manque de transparence dans les recrutements.

Néanmoins, ils invitent leur ministre de tutelle à la table de négociations avant que « l’irréparable ne se produise ».

Avec Emedia.

Leave a reply