Groupe B-Sénégal- Malawi ce mardi à 17h : Jouer comme de vrais Lions !

0
93

Le Sénégal livre ce mardi 18 janvier au stadium omnisports Kouekong de Bafoussam, son dernier match de groupe B face au Malawi. Une ultime sortie pour assurer la première place du groupe mais aussi pour convaincre et continuer d’assumer le statut de grand favori de cette CAN au Cameroun. Avec le retour de Covid des joueurs moteurs et un groupe pour la première fois au complet, les Lions ont désormais tous les atouts en main pour donner un véritable envol à leur campagne et surtout donner un message clair à ses futurs adversaires.

(BAFOUSSAM, Cameroun) -L’équipe du Sénégal descend ce mardi 18 janvier sur la pelouse du stade omnisports Kouekong de Bafoussam, pour son troisième et dernière rencontre de la poule B de la CAN 2021 au Cameroun. 

Après une victoire étriquée lors de son entrée en compétition contre le Zimbabwe et un match nul blanc (0-0) face à la Guinée, les Lions aborderont cette ultime sortie avec une nouvelle approche. Il s’agit non seulement de tenir son rang en gagnant mais surtout de convaincre.  

Il faut dire que, malgré la pléthore de stars dont dispose Aliou Cissé, le sélectionneur national, l’on attend encore un peu plus de Sadio Mané et de ses coéquipiers. Jusqu’ici l’équipe du Sénégal est, en effet,  loin de faire l’unanimité. Nombre d’observateurs ont, en effet, l’impression que ceux-ci ont du mal à assumer leur statut de gros favoris de la compétition qu’on lui prête.

Même si par ailleurs, on peut relever ce sort qui s’est abattu d’entrée de CAN sur la Tanière qui a été amputée de plusieurs de ses joueurs après de nombreux tests positifs, dont le défenseur Kalidou Coulibaly, le milieu de terrain Idrissa Gana Guèye, le gardien Edouard Mendy et de son adjoint Alfred Gomis. 

A quelques heures de cette rencontre, le sélectionneur Aliou Cissé pouvait finalement pousser une bouffée d’oxygène en récupérant sauf Ismaila Sarr, la quasi-totalité de ses joueurs. Il dispose, aujourd’hui, toutes les cartes en main pour lancer l’offensive et permettre à ses joueurs de se libérer et de pouvoir jouer, comme de véritables Lions qui sautent sur leur proie et la dévorent. 

Considéré comme le petit poucet de cette 33e CAN, l’équipe du Malawi dont la plupart évoluant au pays, a  fini de montrer qu’elle  était une équipe joueuse et solidaire.

Surpris d’entrée par la Guinée, elle n’avait pas tardé à  entrouvrir un chemin qui mène vers la qualification pour les huitièmes de finale en renversant le Zimbabwe (2-1). L’objectif majeur sera donc de prendre un point face au Sénégal pour entrevoir une qualification.

Gagner, convaincre et envoyer un message

Face aux Flammes de Malawi, le sélectionneur national. Aliou Cissé n’a pas d’alternative. Il devrait aligner la meilleure équipe possible.  Dans cette optique, il aura besoin de lancer dans le bain ses cadres tels le capitaine Kalidou Koulibaly, le portier Edouard Mendy ou l’attaquant Famara Diédhiou qui n’ont encore aucun match dans les jambes. Cela, en perspective des matches couperets et décisifs des 8e de finale, quarts, demies et finale. 

D’ici là, le technicien sénégalais aura besoin de retrouver des certitudes sur le plan tactique, de rassurer et surtout de lancer un message clair à ses futurs adversaires. 

En clair, l’équipe sénégalaise a tout simplement l’obligation de rendre une meilleure copie et en même temps surveiller ses arrières sachant que le moindre faux pas pourrait permettre au Syli de Guinée qui totalise le même nombre de points (une victoire et une défaite) et même son adversaire du jour de le doubler. Donc, la perte de cette précieuse première place.

Les Lions qui joueront à 17h Gmt pour la première fois sous une température nettement plus clémente que celle de ses deux dernières sorties avec tout ce qu’il a pu entraîner en termes de désagréments sur le plan physique. C’est aussi un temps assez favorable pour une bonne expression d’un jeu de qualité.

A. THIAM et Omar DIAW (Envoyés spéciaux au Cameroun)

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :