Guédiawaye : « Sur le travail du maire, il n’y a quasiment aucune conséquence sauf… », Ababacar Gueye, spécialiste de la décentralisation sur la cohabitation entre Ahmed Aïdara et Benno à la municipalité

0
306

Trois jours après l’élection du bureau municipal de la ville de la Guédiawaye marqué par le renversement de la situation au profit de la coalition Benno Bokk Yakaar sortie pourtant perdante des élections municipales du 23 janvier dernier, Ababacar Guèye, spécialiste de la décentralisation, tire les enseignements de cette situation. Interpellé par Sud Quotidien hier, vendredi 4 mars, le spécialiste de la décentralisation pointant le manque d’expérience dans la politique du nouveau maire de Guédiawaye comme étant une des causes de cette situation a toutefois indiqué que cette cohabitation au niveau du bureau municipal n’aura « quasiment aucune conséquence » sur le travail du maire s’il n’affecte pas le Conseil municipal qui est l’organe déliérant de la ville.

 

« Le maire élu qui est novice dans la politique n’a pas pris toute la mesure des enjeux de l’élection du bureau».

« Face à cette situation, je me demande si le maire élu avait préparé l’élection du bureau ou s’il savait qu’il pouvait ne pas avoir la majorité au sein du bureau municipal. Cette situation est le résultat de jeux politiques qu’à mon avis tout acteur politique doit maîtriser. Lorsqu’on gagne une élection locale au suffrage universel direct, on doit préparer l’élection du bureau au suffrage universel indirect en menant des négociations, en activant ses réseaux, en faisant certaines concessions pour en définitive avoir un bureau municipal qu’on maîtrise parce qu’on y a la majorité. Je pense que le maire élu qui est novice dans la politique n’a pas pris toute la mesure des enjeux de l’élection du bureau et qu’il a été surpris et pris au dépourvu par la stratégie mise en place par ses adversaires. Ces derniers n’ont fait que profiter des règles du jeu démocratique pour prendre la majorité du bureau municipal ».

« Les adjoints et membres du bureau n’ont aucun pouvoir propre».

« Sur le travail du maire, il n’y a quasiment aucune conséquence. En effet, la ville est dirigée par un organe délibérant, le Conseil municipal, et un organe exécutif : le maire. Or le maire détient tout le pouvoir exécutif. Il est même à lui tout seul l’exécutif de la ville. Les adjoints et membres du bureau n’ont aucun pouvoir propre. Le maire peut cependant leur déléguer certaines compétences ou leur confier des missions ponctuelles. Mais le bureau ne peut en aucun cas empêcher au maire d’exercer la plénitude de ses compétences».

« Tout ce que le maire élu doit faire… »

« Tout ce que le maire élu doit faire, c’est éviter le blocage du Conseil municipal. Il devra travailler à ce que ses adversaires ne parviennent pas à empêcher le fonctionnement normal du Conseil municipal. En effet, si le Conseil municipal ne fonctionne pas de façon durable, il doit être dissous et à sa place, on devra installer une délégation spéciale. Ce qui, d’un point de vue démocratique, n’est pas souhaitable».

NANDO CABRAL GOMIS

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :