Guerre à Gaza : Joe Biden assure « entendre les voix » des étudiants qui manifestent et change de ton

0
264

Manœuvre électoraliste. Après avoir condamné les manifestations sur les campus américains, le président américain Joe Biden a promis ce dimanche 19 mai d’écouter les « manifestations pacifiques et non violentes » contre la guerre menée par Israël à Gaza, lors d’une visite dans l’université où a étudié Martin Luther King destinée à séduire l’électorat afro-américain et jeune.

« Je soutiens les manifestations pacifiques et non violentes. Vos voix doivent être entendues, et je vous promets que je les entends », a déclaré le président lors de la cérémonie de remise des diplômes au Morehouse College d’Atlanta, en Géorgie.

Pendant qu’il parlait, une poignée d’étudiants ont tourné le dos à Joe Biden et brandi des drapeaux palestiniens, pour symboliser leur opposition à sa politique de soutien, y compris militaire, à son allié historique Israël. Des étudiants de l’université historiquement afro-américaine avaient demandé à leur direction d’annuler le discours du démocrate.

Reconquérir l’électorat jeune et Afro-américain

Par ce discours, Joe Biden tente de récupérer le soutien des étudiants qui critiquent son soutien sans faille à Israël menée contre le Hamas. Les voix des jeunes, nombreux à assurer leur soutien aux Palestiniens, seront l’une des variables déterminantes pour l’élection présidentielle de novembre prochain où le démocrate fera face au républicain Donald Trump.

Lors de sa prise de parole à Atlanta, Joe Biden a aussi appelé à un cessez-le-feu à Gaza, au retour des otages israéliens, et assuré qu’il travaillait à « une paix durable » dans toute la région incluant « une solution à deux États », avec la création d’un État palestinien, « la seule solution ».

« C’est l’un des problèmes les plus difficiles et complexes dans le monde. Il n’y a rien de facile dans cette situation », a déclaré le président démocrate, qui revêtait une robe marron et noire, les couleurs de Morehouse College. « Je sais que cela met en colère et frustre beaucoup d’entre vous, y compris dans ma famille, mais surtout, je sais que cela vous brise le cœur. Cela brise le mien aussi », a-t-il assuré.

Biden à la peine dans les sondages face à Trump

Cette visite à Atlanta, dans l’État de Géorgie (sud-est), fait figure pour Joe Biden de face-à-face le plus direct avec des étudiants depuis la vague de manifestations pro-palestiniennes qui a déferlé sur les universités américaines. Le président démocrate avait d’abord gardé le silence sur les manifestations contre la guerre lancée par Israël à Gaza, avant de déclarer que « l’ordre doit prévaloir » sur les campus américains où la police est intervenue.

Plus globalement, les sondages montrent des difficultés du démocrate à obtenir le soutien des électeurs noirs et des jeunes Américains, deux groupes qui l’ont aidé à vaincre son rival Donald Trump en 2020 et qui seront à nouveau déterminants cette année pour empêcher un retour du républicain à la Maison Blanche.

Selon un récent sondage New York Times/Siena, Donald Trump pourrait recueillir les voix de 20 % des Afro-Américains en novembre, environ le double de 2020. Ce serait un record pour un candidat républicain et un désaveu pour son adversaire démocrate.

Leave a reply