Guinée: crise au sommet ?

0
477
Le président de la transition a procédé à un mini remaniement du gouvernement de la transition ainsi que dans l’armée. Le tout, en moins de 24h. 
Mardi 9 mai, dans un décret, Mamadi Doumbouya a nommé général Sadiba Koulibaly, jusque-là chef d’état-major des armées au poste de ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, chargé de récupérer les domaines dits spoliés de l’Etat. La nouvelle a été annoncée au journal télévisé de 20h 30.
A la surprise générale, Sadiba Koulibaly a été remplacé le lendemain par le Général à la retraite Ibrahima Kalil Condé, ex Gouverneur de la région de Kindia.
L’ex chef d’état-major était présenté jusque-là comme le numéro 2 du CNRD (Comité National du Rassemblement pour le Développement) depuis le coup d’État du 5 septembre. Sa nomination est intervenue le 12 octobre 2021.
Le poste de ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire était occupé par le général Ibrahima Sory Bangoura. C’est cet officier que le colonel Mamadi Doumbouya a nommé chef d’état-major des armées guinéennes, en remplacement de Sadiba Koulibaly.

A Conakry, ce limogeage qui bat tous les records des ministres n’ayant pas duré à leur poste, fait grincer des dents. Des informations non officielles parlent d’une mésentente entre l’officier limogé et le président de la transition, information recensement démentie par le concerné.

Cependant, le général Sadiba Koulibaly a affirmé, à l’occasion de la passation de service avec son successeur à l’Etat major, être à la disposition de sa hiérarchie pour continuer à servir.
APA

Leave a reply