Hausse des tarifs du transport : le Cetud sert une sommation au GIE AFTU

0
980

Le Conseil exécutif des transports urbains durables (CETUD) informe avoir mis en demeure au GIE AFTU après avoir eu vent de l’application de la hausse des tarifs par un véhicule immatriculé DK9019AK affecté à la ligne 62 sans son consentement.

Cette pratique, dit-on, « qui viole les termes de la convention vous liant avec l’Etat, ne respecte pas les conclusions de la rencontre tenue, le 16 janvier 2023, au CETUD avec les opérateurs de transport de l’AFTU sur les tarifs du transport urbain.»

Sous ce rapport, «  je vous mets en demeure de prendre immédiatement les mesures idoines pour demander aux membres de votre GIE de respecter les tarifs en vigueur conformément au communiqué du Ministre chargé des Transports terrestres du 15 janvier 2023 », souligne dans un communiqué rendu public, le Dg de CETUD, Thierno Birahim Aw.

Au demeurant, précise-t-il, « je voudrais vous rappeler que l’Etat compte poursuivre les concertations avec tous les acteurs du sous-secteur pour fixer les modalités de subvention des opérateurs afin que le réajustement des prix du carburant n’ait pas d’impact sur la tarification du transport routier. »

Pour rappel, dans un communiqué en date du 13 janvier, AFTU a porté à la connaissance des usagers, les prix des sections tarifaires de toutes les lignes de son réseau connaitront un réajustement à compter du lundi 16 janvier, à cause de l’augmentation du prix du carburant et des coûts élevés des charges d’exploitation.

Une décision qui a fait l’objet de rappel de la part du ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement : « Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement rappelle que les tarifs des transports publics routiers de personnes sont fixés par décret n°2009-20 du 22 janvier 2009 », note un communiqué des services du ministère.

Par conséquent, poursuit-on « toute hausse unilatérale des tarifs serait contraire au décret précité et convention signées entre l’autorité de régulation des transports urbains, le conseil exécutif des transports urbains durables (CETUD) et les groupements d’intérêts économiques membres de l’AFTU. Cela constituerait une infraction à la réglementation sur les tarifs de transports routiers… »

Ousmane Goudiaby

Leave a reply