Hygiene des mains pour la prévention des maladies : les élèves à l’école des bonnes pratiques

0
494

A l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène des mains, l’Association santé mobile en compagnie avec le service d’hygiène du Sénégal ont organisé une activité de sensibilisation et de démonstration sur le lavage des mains à l’école élémentaire des HLM Grand Médine. L’objectif était de montrer aux enfants comment le pratiquer et quand doit-on le faire. 

La Journée mondiale de l’hygiène des mains, célébrée dans le monde entier, vise à souligner l’importance d’appliquer des mesures efficaces d’hygiène des mains ainsi que de prévention et de lutte anti-infectieuse sur les lieux de soins. Selon les organisateurs de cette rencontre à Dakar, l’hygiène des mains permet de sauver des millions de vies chaque année lorsqu’elle est pratiquée au bon moment et de la bonne manière dans le cadre de la prestation de soins de santé. Des soins propres qui protègent à la fois les patients et les agents de santé. Ainsi, à l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène des mains, l’Association Santé Mobile en compagnie avec le Service d’hygiène du Sénégal a organisé une activité de sensibilisation et de démonstration sur le lavage des mains  à l’école élémentaire des HLM Grand Médine pour montrer aux enfants comment le pratiquer et quand doit-on le faire.  C’est ainsi qu’avec l’aide des agents du service d’hygiène, Mme Dilia, médecin, a expliqué aux enfants l’importance de cette pratique. Selon elle : « pour laver les mains, il faut enlever les bagues et autres, en plus de se mouiller les mains avant de prendre le savon. C’est très important parce que ces pièces peuvent contenir des microbes. Ensuite, il faut se frotter la paume des mains, le dos de chaque main avec la main opposée et les espaces entre les doigts, frotter les espaces interdigitaux entre les doigts, le pouce, mettre les doigts en crochés, de prendre le bout des ongles et de les frotter à l’intérieur des paumes…, nettoyer la main avec de l’eau propre pour terminer puis les sécher avec un mouchoir ou bien à l’air libre ».  Elle rajoute « les moments critiques, c’est en rentrant de chez soi, de l’école après les toilettes et après toute activité contaminante. » Selon Fatou Bintou Thiam, présidente de l’Association santé mobile, comme nous sommes au mois de Mai, sa structure a l’habitude de faire une campagne main bleue depuis 3ans. « Cette campagne est très importante cette année parce qu’on est descendu sur le terrain contrairement aux autres années où on faisait du digital. Pour cette édition, on va faire des campagnes de sensibilisation dans les régions comme Kaffrine, faire des formations avec les jeunes filles et les femmes » a-t-elle avancé.  Pour sa part, l’adjudant Abdou Rahmane Guèye de la brigade départementale de service d’hygiène de Dakar a déclaré : « on a fait des formations par rapport aux techniques de communication accessible aux élèves. Notre cible, ce sont les apprenants et l’objet c’est de faire comprendre aux élèves l’importance de se laver les mains et comment le faire.  On a encadré l’association sur ces sujets, en retour elle va dispenser cette formation aux élèves»

MAO NDIAYE (STAGIAIRE)

Leave a reply