«Il est utopique d’exiger une sécurité absolue», Colonel Pape Diouf, Porte-parole de la gendarmerie nationale, sur le sentiment d’insécurité des citoyens

0
336

En exposant hier, lundi 26 octobre, lors de la conférence sur la Sécurité collaborative, sur le thème «Missions, rôles et perspectives et attente pour la promotion de la sécurité collaborative au Sénégal», le porte-parole de la Gendarmerie Nationale, le colonel Pape Diouf, a estimé qu’une sécurité absolue entraverait les libertés individuelles. «Il est utopique d’exiger une sécurité absolue car si les tentatives pour la réaliser vont trop loin, les libertés seront les premières à payer les conséquences. Tant qu’un danger parait réel et pressant, les inconvénients liés à l’action de sécurité seront supportés. Pour faire face à des faits d’insécurité, les populations ou les communautés vont forcément connaître des restrictions à leur liberté. C’est indissociable», soutient-t-il.

Selon toujours le colonel Pape Diouf, l’action des médias a une grande influence sur la perception de la sécurité. «La violence familiale existe depuis toujours, mais c’est seulement maintenant que les secrets familiaux font la manchette des journaux, qu’ils nous interpellent de façon dramatique et que nous prenons la mesure réelle», dit-il en expliquant aussi que le traitement médiatique d’une affaire dramatique survenue dans une partie lointaine du pays, peut faire ressentir au citoyen qui se trouve dans n’importe quelle partie du pays, un sentiment d’insécurité.   

Fatou NDIAYE

Comments are closed.