Immobilier – Pour fédérer l’écosystème du secteur : le «Club de l’immobilier du Sénégal porté sur les fonts baptismaux

0
443

Des professionnels du secteur de l’immobilier lancent le «Club de l’immobilier du Sénégal (Cisen)», afin de fédérer l’écosystème du secteur.

«Manque de lisibilité, de structuration, de représentativité et de vue d’ensemble du marché», telles sont, entre autres, les contraintes qui freinent le développement du secteur de l’immobilier sénégalais.

Conscients de cela, les professionnels se sont retroussé les manches pour lever ces freins. Ils ont mis en place le «Club de l’immobilier du Sénégal (Cisen)». Lequel «vise à réunir des professionnels passionnés dans un réseau d’influence, à vulgariser des informations vérifiées auprès des professionnels du secteur mais aussi du grand public, à croiser les connaissances et les compétences, à collecter et partager des données du marché en vue d’anticiper sur ses mutations et tendances, et enfin à contribuer à l’effort de formation des prochains acteurs du secteur, pour une meilleure prise en compte des enjeux de notre territoire», expliquent les initiateurs.

Il regroupe ainsi, des promoteurs, architectes, aménageurs de territoire, développeurs, constructeurs, banquiers, assureurs, gestionnaires de biens, syndics, bureaux d’études et de contrôle, investisseurs, notaires, urbanistes, avocats, géomètres, etc. La nouvelle organisation «se veut également partenaire des décideurs publics pour mieux contribuer à l’intérêt général».

«Notre démarche sera de nous rapprocher des institutionnels et des collectivités locales pour identifier les enjeux majeurs sur lesquels le club pourrait réfléchir et proposer des solutions concrètes à mettre en œuvre par le secteur privé», mentionne un document, qui cite Marième Ngom, présidente du Cisen.

Emboîtant le pas à leur présidente, Fatou Tanor Dieng, la Secrétaire générale du club dit : «Nous sommes acteurs de notre territoire et ambitionnons de devenir un organe qui compte dans l’industrie immobilière de notre zone.»

Le club se veut par ailleurs, être «représentatif de tous les secteurs directs et connexes de l’industrie immobilière au Sénégal : résidentiel, bureaux, commerce, hôtellerie, logistique, infrastructures, etc.».

«Nous partons du principe que si l’industrie de l’immobilier se porte bien dans un pays, les autres filières iront mieux, qu’il s’agisse de la santé, de l’éducation, du logement, des infrastructures et de la logistique, et autres. Quand le bâtiment va, tout va», renseigne Amadou Dieng de la commission marketing digital et intelligence marché de cette organisation associative, qui entend fédérer l’écosystème de l’immobilier au Sénégal dans un contexte de marché en forte croissance.

Avec lequotidien.sn

Leave a reply