Inauguration de l’aéroport international de saint-louis : Macky honore la mémoire de feu Ousmane Masseck Ndaye

0
375

Le Chef de l’État Macky Sall a inauguré hier, jeudi 14 juillet, l’Aéroport international de Saint-Louis qui a été réhabilité dans le cadre du Programme de Réhabilitation des Aéroports du Sénégal (PRAS). « Ainsi, après la mise en service de l’Aéroport International Blaise Diagne de Dakar, la création de la Compagnie Air Sénégal SA, j’ai pensé qu’il était tout à fait logique d’initier un programme de reconstruction des aéroports du Sénégal. Ce programme se déroule en deux volets dont le premier qui, lancé en décembre 2018, concerne cinq (5) aéroports régionaux dont celui de Saint-Louis réceptionné ce jour (hier, Ndlr), Ourossogui (Matam) dont les travaux sont en cours et seront réceptionnés en janvier 2023, Ziguinchor, Tambacounda et Kédougou. Le tout, pour un coût global de 100 milliards FCFA », a renseigné le Président de la République Macky Sall. Le choix de démarrer par Saint-Louis cette reconstruction des aéroports vise selon lui à réconcilier la ville avec sa vieille tradition dans l’aviation civile.

« Je rappelle en effet que c’est ici à Saint-Louis qu’a atterri en 1927 le premier vol direct de l’aérospatiale depuis Toulouse en France. C’est également ici à Saint-Louis que fut créé en décembre 1959 l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et en Madagascar (ASECNA) qui compte aujourd’hui dix-huit (18) membres en attendant l’admission officielle du Rwanda comme 19ème membre ce 29 juillet 2022″, a-t-il précisé tout en soutenant que Saint-Louis mérite cette plateforme aérienne moderne qui comprend entre autres une piste de 2450 mètres de long avec 45 mètres de large, mais également un dispositif d’assistance au sol et de lutte contre les incendies, d’une tour de contrôle aux normes internationales et tous les moyens d’aide à la navigation.

« Tous ces équipements et installations de la plateforme répondent aux exigences de dernières générations en matière de navigation aérienne et de balisage », a ajouté le Chef de l’État qui évalue ainsi le coût global des travaux à plus de 23 milliards FCFA pour Saint-Louis.

Également, a-t-il rappelé, «200 emplois directs sont générés ici en plus d’autres activités liées à l’exploitation de cet aéroport». Le Président de la République a voulu aussi honorer la mémoire d’un des illustres fils de cette ville tricentenaire dont il a été le maire et par ailleurs aussi plusieurs fois Ministre dans le gouvernement et Président du Conseil économique, social et environnemental, en donnant le nom de l’Aéroport International de Saint-Louis à feu Ousmane Masseck Ndaye. Ce dernier, a-t-il rappelé fut un «saint-louisien achevé, un saint-louisien de cœur. Je me rappelle nos nombreux voyages jusqu’ici à Saint-Louis pour l’accompagner d’abord dans la conquête de la commune de Saint-Louis, il avait beaucoup d’ambitions pour Saint-Louis », a-t-il témoigné à l’endroit des membres de la famille du défunt tout en exprimant toute l’émotion qu’il a éprouvé en ces moments. De l’avis du chef de l’Etat, réaliser un aéroport moderne à Saint-Louis, c’est aussi porter la ville à la hauteur de sa vocation, pour le présent et le futur. En effet, Saint-Louis est appelée à être un pôle d’activités intenses, avec l’exploitation du pétrole et du gaz, plus particulièrement l’exploitation du gaz, au large de Saint-Louis, en plus de la production halieutique et agricole, du tourisme et de l’enseignement supérieur, de l’activité hospitalière.

YVES TENDENG

Leave a reply