Incidents survenus lors de l’installation de la 14e législature, le lundi 12 septembre Macky Sall dézingue l’opposition parlementaire

0
224

Lors de ce premier discours à la nation post-élections législatives, le président de la République a soldé ses comptes avec son opposition parlementaire. En effet, après avoir salué le bon déroulement des élections législatives du 31 juillet dernier et féliciter les nouveaux députés, Macky Sall a clairement pris position sur les incidents survenus lors de l’installation de la 14e législature, le lundi 12 septembre, en les regrettant profondément. «Le spectacle désolant auquel certains se sont livrés dans l’enceinte de la Représentation nationale, en détruisant du matériel, en violant la sacralité des lieux et foulant ainsi aux pieds les dispositions du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale est d’une extrême gravité ; indigne d’une démocratie majeure et indigne de la confiance du peuple», a-t-il fait savoir.

Soulignant que «ce n’est certainement pas ce que les citoyens, qui ont voté dans le calme et la transparence, attendent de leurs représentants», Macky Sall a également tenu à rappeler à l’endroit de tous que «nul n’a le droit de détruire ce legs ancestral, notre bien commun. Il nous appartient plutôt de l’entretenir et de le transmettre aux générations futures ; parce que les hommes passent, mais la nation sénégalaise demeure ». «En vertu des charges constitutionnelles qui m’incombent, j’ai le devoir de nous rassembler autour de notre bien commun et de notre commun vouloir de vie commune ; parce que c’est mon rôle de garant de l’unité nationale et du fonctionnement régulier de nos institutions», a-t-il prévenu.

Nando Cabral GOMIS

Leave a reply