Indice de perception de la corruption (ipc) 2022 : le Sénégal reste sur la ligne rouge

0
969

Le Sénégal reste dangereusement dans la zone rouge avec une note de 43/100.  C’est ce qui ressort des résultats de l’indice de perception de la corruption 2022, publiés partout dans le monde, par Transparency International. Selon le Forum Civil, cette note n’est pas une surprise car, depuis le départ de  Nafy Ngom Keita de l’OFNAC, le Sénégal a perdu plus de 6 ans dans la lutte efficace contre la corruption.

Les résultats de l’indice de perception de la corruption 2022, publiés partout dans le monde, par Transparency International, représenté au Sénégal par le Forum Civil, montrent que le Sénégal reste dangereusement dans la zone rouge avec une note de 43/100. Le Sénégal avait obtenu cette même note l’année dernière. Après le recul, il renoue avec la stagnation. Selon le Forum Civil, cette note de 43/100 n’est pas en soi une surprise car, depuis le départ de Madame Nafy Ngom Keita de l’OFNAC, le Sénégal a perdu plus de 6 ans dans la lutte efficace contre la corruption. De plus, suivant toujours le Forum Civil, aucune réforme, allant dans le sens de promouvoir l’indépendance de la Justice, n’a été faite sans compter l’opacité constatée dans la régulation et la gestion des marchés publics. D’après Birahim Seck et Cie, le Sénégal est dans un immobilisme chronique en matière de lutte institutionnelle contre la corruption, exacerbée  par les dossiers mis sous le coude par Monsieur le Président de la République, Macky Sall. Selon eux, cet immobilisme chronique se manifeste aussi au niveau de la prévention, par l’absence de loi sur l’accès à l’information, par l’absence de textes sur l’encadrement des financements de campagnes électorales et le financement des partis politiques, par l’obsolescence des textes sur la déclaration de patrimoine et par le fait que le Sénégal s’éternise sur la liste grise en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux. « L’adoption d´une stratégie nationale de lutte contre la corruption en 2020 n’a pas été, jusque-là, d’un grand apport dans la lutte contre la corruption en termes d´efficacité et de mise en œuvre ».Par conséquent, le Forum Civil réitère ses recommandations formulées depuis plusieurs années. Il demande entre autres au Président de la République Macky Sall  de prendre des mesures pour faire cesser l’impunité dans la mauvaise gestion des ressources publiques (Ex. Rapport de la Cour des Comptes sur la riposte contre Covid-19) ; de s’abstenir de maintenir sous le coude des dossiers qui lui sont transmis par les Corps de Contrôle ; de donner suite aux recommandations du Comité de Concertation et de Modernisation de la Justice  et de prendre les dispositions pour la concrétisation de l’idée de mise en place d’un Parquet National Financier (PNF).

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply