Inondation : quand l’Assemblée Nationale diagnostiquait le mal !

0
173

Dakar est dans une situation catastrophique. Plusieurs quartiers sont inondés. Ouakam, Grand-Yoff, Parcelles Assainies, Yoff et zone de captage sont tous touchés. En novembre 2020, le rapport de la commission d’enquête parlementaire de l’Assemblée Nationale donnait les raisons qui peuvent motiver les inondations.  Dans ce rapport, la Direction générale de l’urbanisme et de l’architecture signalait que la principale cause des inondations est la forte pression démographique sur un espace géographique souvent limité qui fait que les populations se sont installées sur des zones humides, impropres à l’habitat comme les zones d’évacuation des eaux de pluie. Il y’a aussi l’instabilité institutionnelle qui règne sur la gestion des inondations, éclatée entre plusieurs structures, qui est un facteur aggravant des inondations.

C’est la raison pour laquelle il importe de remettre en place l’Office national de lutte contre les inondations qui avait été créé par décret,  recommandait le directeur de l’urbanisme et de l’architecture.  Il avait aussi estimé que la gestion des inondations devait être centralisée autour d’une structure pérenne et inclusive qui s’occupe des inondations au quotidien et non attendre l’approche de l’hivernage pour agir. Le lotissement pose aussi problème.  Si l’on se base toujours sur ce document, certains promoteurs ne respectent pas souvent les prescriptions techniques fixées. Les maires et l’Administration n’ont pas souvent le même agenda. Ces derniers ont un mandat limité ; ce qui fait qu’ils n’ont pas le temps d’attendre la signature des arrêtés d’autorisations de lotir dont l’instruction peut dépasser parfois le temps d’un mandat. C’est l’une des raisons qui font que beaucoup de lotissements sont réalisés sans autorisation. Aujourd’hui, 80% des lotissements sont faits sur la base d’une procédure de rattrapage c’est-à-dire des lotissements non autorisés.  A Dakar, les canalisations sont remplies par ailleurs de déchets et le curage fait souvent défaut.

 F NDIAYE

 

Leave a reply