Insécurité ou sentiment d’insécurité au Sénégal : Antoine Diome parle d’un recule de 9,52% de la criminalité

0
479

Après la suspension des travaux, la veille dimanche, suite aux incidents nés des propos jugés offensant du député Amy Ndiaye de la majorité contre le guide des «Moustarchidines», Serigne Moustapha Sy,  le budget du ministère de l’Intérieur a été finalement adopté par l’Assemblée nationale hier, lundi 28 novembre 2022. Répondant aux interpellations des députés sur l’insécurité, Antoine Félix Abdoulaye Diome a fait noter, des chiffres de la Direction de la Sécurité publique à l’appui, un recul de la criminalité au Sénégal entre 2021 et 2022 ; elle a baissé de  9,52%, selon lui.

A la deuxième journée du vote du budget de son département, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Antoine Félix Abdoulaye Diome, longuement interpellé sur la question de l’insécurité, a dit que l’objectif du gouvernement est de faire en sorte qu’il y ait «zéro crime, zéro délit et contravention au Sénégal».

Mieux ajoute-t-il, selon des chiffres de la Direction de la Sécurité publique, le recul de la criminalité entre 2021 et 2022 est évalué à 9,52%.  «De 2021 à 2022, il y a eu un recul de la criminalité de 9,52%. Ce sont des chiffres qui sont disponibles et vérifiables à la Direction de la sécurité publique», dit-il. Liant cette baisse de la criminalité à l’augmentation du nombre de Commissariats de Police, de Brigades de Gendarmerie et du renforcement du personnel policier, etc.

«L’OBJECTIF EST D’ARRIVER A ZERO INTERDICTION DE MANIFESTATIONS»

Evoquant les interdictions de marches et rassemblements qui sont aussi revenues dans les échanges, le ministre a dit que le but du gouvernement n’est pas d’interdire tout le temps. «L’objectif est d’arriver à zéro interdiction de manifestations», répond le ministre de l’Intérieur, non sans relever un «taux d’interdiction faible». Poursuivant son propos, il note que, seulement, l’exercice de la marche pacifique doit se faire sans un trouble à l’ordre public.

S’agissant des bâtiments menaçant ruine, Antoine Diome s’est montré ouvert à collaborer avec les collectivités locales pour les modalités de démolition. Il en est ainsi de l’installation des paratonnerres.

A la suite du ministre de l’Intérieur, celui des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba, a annoncé plus de 9 milliards d’indemnité destinés aux chefs de villages. Les salaires des ASP connaîtront aussi une hausse.

Concernant la pension des policiers radiés, il a été décidé par le président de la République, Macky Sall, d’allouer une enveloppe de 1,5 milliard au Fonds national de retraite (FNR) et d’autoriser la révision de la pension de retraite par la liquidation de la période d’inactivité des ex-policiers radiés de 1987 à 1993. Il a été intégré dans le projet de finance rectificatif de 2019.

Ce qui fait que, depuis janvier 2020 jusqu’à maintenant, 1.889.201.999 F CFA ont été payés à 851 bénéficiaires dont 703 policiers radiés et 143 veuves et orphelins. La pension est passée de 102.000 F CFA à 115.000 F CFA

 FATOU NDIAYE

Leave a reply